Le cas de ces jeunes youtubeuses beauté : mais WTF ?!

Cet article risque de me faire passer pour une vieille réac’ de 22 ans, mais tant pis. Je m’exprime.

En cherchant des tutos maquillage sur youtube, je suis tombée sur des vidéos relativement drôles et un peu consternantes : celles de jeunes youtubeuses « beauté » (les guillemets sont de mise !). Je ne dis pas que certaines n’ont pas une passion certaine pour le make up, il y en a des très douées… et les autres. Qui m’ont fait rire. Maaaal ! (pour le respect de leur dignité, je le les linke pas ici. Mais elles sont facilement retrouvables sur youtube. Enfin je dis ça, je dis rien…).

Taylor Momsen, leur inspiration make up ?

Souvent, c’est un condensé de ce qu’il ne faut pas faire en maquillage (je me plâtre de font de teint alors que je n’ai pas un défaut, je ne l’étale pas). Parfois, ce sont des techniques approximatives (j’estompe avec un mouchoir en papier).

Et ce n’est que rarement travaillé : un tuto de make up pour aller au collège, avec du crayon dans la muqueuse et du shimmer sur les paupières ? Toi, là, tu te reconnais, quand tu avais 14 ans et que tu découvrais les ombres à paupières ?

Alors oui, je me moque (gentiment, quand même !). Mais c’est un peu parce qu’elles me rappellent moi, quand je ne connaissais pas l’existence du pinceau estompeur et que j’écoutais encore les conseils des vendeuses Sephora (sans commentaires). Mon maquillage se résumait à appliquer du violet partout sur la paupière et quand j’étais en forme, j’ajoutais du crayon noir dans la muqueuse. Parfois juste le crayon, histoire d’avoir un regard charbonneux (de panda, je qualifierais plutôt). Bref, j’étais nulle : ma mère avait beau me répéter que c’était moche, rien n’y faisait.

Le panda, mon inspiration make up autrefois

Et puis j’ai découvert TheWorldofsisters, Pixiwoo et les blogs beauté : ce qui a sauvé ma face. Des tutos clairs et de vrais conseils pour ressembler à quelque chose. Pas de vulgaires vidéos histoire de s’afficher sur le net. Alors voilà, je lance un appel à ces youtubeuses : STOP, le maquillage à la truelle ! STOP les conseils bidons (juste du noir sur la waterline, c’est pas joli !) ! Et surtout STOP les filles qui suivent ces conseils ! Pour se maquiller légèrement quand on est très jeune, peu de choses suffisent à être jolie : un anti-cerne si besoin, un coup de mascara, du blush et un joli rouge à lèvre clair. C’est dommage de se boucher les pores avec trois tonnes de font de teint lorsqu’on a une peau fraiche et sans défauts…

Ces services clients qui…ne répondent jamais

Je suis une cliente exigente, je le reconnais. Même quand je suis satisfaite, il m’arrive d’envoyer des mails au service client d’une marque pour poser une question, éclaircir un point ou même demander des infos sur des produits ou des ingrédients. Y en a qui (en gros) de s’adresser ailleurs, y en qui sont très très sympas (rarement des marques françaises), y en qui répondent pas du tout.

Liste non exhaustive

Oui Galénic, je parle de toi. Je suis très fan de leurs produits (vu le nombre de revues sur ce blog, vous l’aurez deviné) mais beaucoup moins de leur service client. J’ai envoyé un premier mail au mois de décembre à propos d’un ingrédient (le phénoxyethanol, vous vous en doutez !) : je voulais quelques précisions sur la présence de cet ingrédient dans leurs produits et s’ils en produisaient sans. Silence radio. Autre mail la semaine dernière, sur les mêmes préoccupations et une demande de conseil pour ma peau déshydratée, toujours rien. Autant vous dire que je suis extrêmement déçue de ce manque de professionnalisme. J’apprécie énormément la marque mais ce silence concernant les préoccupations des clients me laissent perplexe et relativement mécontente. J’en arrive même à bouder la marque, pour vous dire…

Et Lush… qu’en dire ? En feuilletant le Lush Times, la jeune naïve que je suis s’est étonnée de trouver plusieurs ingrédients douteux dans certains de leurs savons et shampoings. Du paraben (désigné par son autre nom, vous vous en doutez) et du SLS notamment. Je leur envoie ma demande par mail mi-décembre. Je soir même, gentil réponse me disant que pour une telle question, mieux vaut me téléphoner ; je donne mon numéro de téléphone et puis silence. Relance de ma part mi-janvier, re mail gentil où la personne m’explique qu’elle m’appelle le lendemain et re-silence. Bon, j’exagère : j’ai tout de même reçu un appel téléphonique où la personne s’excusait de ne pas m’avoir rappelé plus tôt et m’avouait ne pas avoir le temps… qu’elle me rappellerait la semaine d’après. Vous vous en douter, plus de nouvelles.

Thémis… marque bio découverte la semaine dernière, mail enthousiaste pour leur demander un renseignement sur leurs produits mais aucune réponse. Chouette.

Je ne demande pas grand chose, deux lignes me suffisent. Histoire de dire qu’on a répondu à ma demande quoi… Ce genre de comportement donne une très mauvaise image de la marque ce qui ne leur sied pas. C’est franchement dommage parce que je suis une personne qui apprécie ces marques mais qui est déçue de leur comportement peu professionnelle. Si ces marques ne peuvent pas faire face aux mails, alors qu’elles n’indiquent pas leur adresse mail en contact ! Qu’elles mettent un numéro de téléphone ou une adresse postale !

Et vous, des déceptions aussi de ce coté là ?

Pourquoi la France boude-t-elle Nyx ? (+ site français où en acheter)

Encore du NYX… Mais c’est pour la bonne cause ! Il y a deux semaines, Mlle KitKat nous indiquait où trouver du Nyx en France. Ni une ni deux, je me rends chez Parashop où une vendeuse m’apprend qu’ils arrêtent la gamme. Bon… (ou seulement dans ma ville ? Je ne pense pas puisque ces jolies palettes ont l’air d’être soldées partout).

Un peu triste, j’envoie un mail de détresse à la marque qui me donne un contact français et un site revendeur français (éviter la douane, les frais de ports exorbitants, tout ça tout ça). Il s’agit de FranceMaia. Toutefois, la gamme est très limitée : ni jumbo, ni rouge à lèvres, quelques palettes et ombres à paupières. Re mail de détresse et d’interrogations : ils n’y peuvent rien ! L’Union Européenne a des normes relativement strictes en matière de cosmétiques et il se trouve que certains produits NYX ne satisfont pas à ces exigences. Donc, nous pauvres européens, devons nous contenter des quelques miettes autorisées.

Donc pour vos folies cosmétiques à moindre coût, il vous reste toujours la commande aux USA. Sinon, FranceMaia commercialise d’autres marques américaines : Prestige et Skin Loving Mineral. L’une de vous connaît peut-être ?

Aurais-je mis la main sur le Saint Graal du contour des yeux ? (+ Bon plan pour l’acheter moins cher)

Comme nombre de blogueuses beauté, je recherche activement une crème contour des yeux qui tiennent ses promesses. Point de poches ou de cernes à déclarer pour moi, mais une énorme sécheresse à ce niveau du visage. Ma peau PELE : il donc impossible pour moi de me maquiller correctement, pas d’anti-cernes possibles. Bref, une catastrophe.

J’ai essayé le contour des yeux Avène, qui n’ydratait pas assez et le ROC, dont j’avais parlé ici, un flop au bout de quelques mois d’utilisation. Il n’hydratait carrément plus rien.

En cherchant du coté des blogs beauté, un nom revenait souvent : le All About Eyes Rich de Clinique.

Serait-ce le Graal ?

Je suis allée demander un échantillon samedi dernier, pour pouvoir tester avant d’acheter (vu le prix, vaut mieux !). La vendeuse de Marionnaud, adorable (bien plus que chez Sephora, et très compétente – si vous avez besoin d’un conseil, allez plutôt chez eux ou Nocibé, ils sont adorables et pas radins en échantillons – fin du HS), m’en a prélevé une petite quantité pour que je puisse essayer chez moi. Evidemment, ça a marché du tonnerre !

Ma peau est ultra-douce et ne pèle plus, je peux mettre de l’anti-cerne tranquille ! Bien sûr, mes ridules sont toujours là, ça ne fait que quelques jours que je teste.

Je ne veux pas me précipiter pour donner mon avis, j’ai été bien trop déçue par des produits qui se révélaient sans aucune utilité sur le long terme. Mais il est bien partis pour devenir mon chouchou.

Un contour des yeux top, mais à quel prix ?

Autre chose qui fâche : son prix, 37€ environ. Pour 15ml. Hahaha la blague !! (j’ai acheté le mien à 23 et des poussières, grâce à un bon cadeau). S’il vous tente aussi, n’achetez pas en France ! Il est possible de le trouver à l’étranger, bien moins cher. Exemple sur Sasa.com, où il coûte environ 25€. Achetez-le lorsque les FDP sont offerts (jusqu’au 6 février, heure de Hong Kong) et priez pour ne pas avoir de frais de douane (vu le petit montant, ce serait très étonnant !). Attendez deux petites semaines et VOILA, pile dans votre boîte aux lettres !

Ünt et moi, l’histoire d’amour est terminée ! (et ils se moquent de moi !)

Je clamais dans un article précédent mon amour pour la marque Taïwanaise : des réponses de pro rapides, des produits ciblés et un sacré paquet de blogueuses conquises. J’ai essayé, et recommandé.

Une première fois déçue par ma méga allergie au masque Aqua Therapy (souvenez-vous ici), j’ai contacté le service client. Un mail plus tard, ils s’excusaient et m’affirmaient « Aucun de nos produits ne contient d’allergène notable, mais il se peut cependant qu’une réaction allergique à un produit normalement bien toléré surviennent chez une infime minorité de personnes » en me joignant la liste des ingrédients (et en me demandant de leur écrire une fois le test d’allergie chez un dermatologue effectué).

En me renseignant un peu sur les ingrédients, je remarque déjà qu’ils se moquent de moi. Le masque contient du Phenoxyethanol, allergène très puissant. Pour le coup de l’absence d’allergène notable, on repassera. Idem pour le Diazolidinyl Urea. Sont-ils conscients des bêtises qu’ils racontent ? Mauvais point pour la marque, qui commence à baisser dans mon estime.

Pourtant j’ai recommandé. Je suis DINGUE de leur sérum Aqua Déluge et je pensais qu’en prenant un produit d’une autre gamme (donc pas avec les mêmes ingrédients, évidemment), je ne prenais aucun risque. ERREUR !!

Le sérum Q10 me donne exactement le même genre de réaction allergique que le masque. C’est définitif, j’arrête de commander chez eux !

Alors autant ma peau est assez réactive et ne supporte pas grand chose, les produits qui-ne-contiennent-pas-d’allergènes-mais-en-fait-si m’a vacciné. Et je le refis TEST DE SENSIBILITE OBLIGATOIRE (cette fois, je l’ai fais sur ma main…aucune réaction allergique sur celle-ci mais seulement dans le visage. On ne pourra pas dire que je ne suis pas disciplinée !).

De l’utilité du test de sensibilité d’un produit et Revue impossible de Aqua Therapy

L’inscription est sur la plupart des cosmétiques : faire un test de sensibilité sur une petite partie du visage, de préférence le lobe de l’oreille. Unt prévient sur leur site : effectuer un test avant d’utiliser le produit. Pffff, mais QUI le fait réellement ?

Lorsque j’ai reçu ma commande Unt, je me suis précipitée pour essayer le masque et le sérum. Ma peau était sèche, elle avait un grand besoin d’ydratation et Aqua Therapy tombait à pic.

Après m’en être généreusement tartiné le visage, je ressens des petites brulures. A ce moment, OUI, il faut arrêter mais étant maso ou complètement inconsciente, je le conserve sur ma peau. Une fois (difficilement) rincé (la texture est gel, très épaisse et impossible à enlever avec juste ses mains, il faut une éponge ou un gant), ma peau n’est pas franchement différente.

Le lendemain en revanche, elle l’est. Et pas dans le bon sens du terme. Rouge, irritée et pleine de boutons rouges. Des plaques sèches, qui pèlent. Le contraire de l’effet attendu, en somme ! Un tour chez le médecin : allergies. Alors oui, faire un test de sensibilité est contraignant et pas marrant (surtout quand on est impatiente). Mais il évite de se retrouver avec une peau ressemblant à celle d’un ado qui n’a pas de bol dans un monde cruel.

J’adore Unt, et la marque n’y peut absolument rien si j’ai fait une réaction à leur produit. Seulement, maintenant, j’hésite à commander la crème de la gamme. Le sérum me convient, le masque m’irrite, une chance sur deux en somme !

Et vous, des déceptions/catastrophes dans ce genre ?