Un gommage pour cheveux maison

Attends, attends, lis la suite !

Aujourd’hui, je te propose de faire un gommage-masque pour tes cheveux maison. Je ne me moque pas de toi : les cheveux ont aussi besoin d’être gommés (un tas de cochonneries s’y accroche : poussière, silicones,…). Une fois débarrassée de toutes ces impuretés, le soin rentrera mieux dans la fibre et vos cheveux seront tout doux. (A ne pas effectuer si vous avez les cheveux colorés : ça fait dégorger la couleur à ce que j’ai pu lire).

Quelques marques se sont lancés là-dedans : j’en ai trouvé deux. Un gommage de Jean-Marc Maniatis en vente sur CCB (et une revue ici) et un gommage pour cuir chevelu de K pour Karité (il en existe probablement d’autres mais je n’ai pas farfouillé dans les entrailles du net pour en dénicher – il m’arrive d’être très légèrement fénéante).

Trêve de plaisanterie : la mixture

Les ustensiles nécessaires : récipient, gommage au sucre et crème hydratante

*Un gommage au sucre : j’ai pris celui des Essentiels (qui contient de l’huile de noyau d’abricot et du beurre de karité notamment) mais juste du sucre convient très bien.

*Une crème hydratante : pour le visage, les corps, les pieds, les poils, tout ce que tu voudras. Cela sert de "liant" pour le sucre et rend le gommage plus facile à appliquer. Et ça nourrit un peu les cheveux, pratique !

*Un récipient : pour mélanger le tout. Je te conseille d’en refaire à chaque fois, ça se conserve assez mal.

La recette est presque aussi inratable que celle des pâtes : tu prends une cuillère de gommage (ou de sucre) que tu mets dans le récipient, tu mets une bonne quantité de crème dessus (il faut que ce soit presque comme une crème gommante), tu touilles, terminé. Merveilleux, n’est-ce pas ?

Ensuite, tu l’appliques sur tes cheveux (les longueurs, pas le cuir chevelu) avant ton shampoing sur cheveux humides. Tu descends des racines aux pointes, doucement et tu rinces (tu peux aussi laisser poser, le crème hydratante va nourrir tes cheveux mais c’est optionnel). Fini ! A faire une fois par semaine, pas plus.

La première fois que j’en ai fais un, j’étais étonnée de la douceur de mes longueurs. Je ne retrouvais cette sensation qu’avec les silicones et on sait toutes pourquoi les silicones, c’est le mal.

Et toi, tu connaissais le gommage capillaire ? Ca te tente ? Ou jamais tu ne laisseras du sucre approcher de ta chevelure ?

L’exfoliant pour femmes pressées

J’ai beau être une inconditionnelle de la beauté, tout ça, parfois je suis pressée et j’ai juste envie d’aller à l’essentiel. Me tartiner de masque pendant 1 heure, je suis entièrement d’accord… le dimanche. Le reste de la semaine, je suis parfois pressée et ma douche se limite à son aspect premier : me laver.

Sauf que… comme la plupart d’entre nous (enfin, je suppose), je m’épile. Et si je ne fais pas de gommages réguliers, mes poils s’en donnent à coeur joie pour repousser biiiien sous la peau, histoire que je puisse désespérée de les atteindre un jour. Oui mais voilà, un gommage/semaine je suis d’accord mais tous les deux jours (préconisé pour éviter la repousse sous-cutanée), j’ai la flemme (oui, j’assume). Et j’ai découvert le savon exfoliant de la Savonnerie Regagnas (enfin LES savons devrais-je dire). Et j’ai eu un énoooorme coup de coeur pour le savon surgras exfoliant à la poudre de rose musquée. L’odeur est divine (elle me rappelle quelque chose mais impossible de mettre le doigt dessus) et il est enrichis en huile d’abricot et de jojoba : parfait pour ma peau sèche. Et il est bio : certifié Nature et Progrès (je ne connaissais pas du tout ce label, moins connu du grand public qu’EcoCert mais au cahier des charges TRES exigeant).

Le nouveau chouchou de ma salle de bain.

Comment l’utiliser ?

Exactement comme un savon tout bête : je mouille ma peau et je passe délicatement le savon sur les zones à exfolier. Attention : il ne faut pas frotter, surtout si on a la peau sensible (comme la mienne) ! L’exfoliation doit se faire en douceur sous peine d’agresser la peau et ce n’est pas le but recherché.

Etant un savon (certes), il fait donc deux en un : hyper pratique quand on a pas le temps de se tartiner sous la douche. Il lave et exfolie : pour moi, c’est la révélation !

Personnellement, je l’utilise sur tout le corps : jambes, bras et même aisselles. En le passant délicatement, ma peau ne rougit pas : il est vraiment doux à condition de ne pas y aller comme une dingue. Il ne mousse pas vraiment mais ce n’est pas ce que je lui demande (et puis bon, la mousse de SLS, pas glop).

Résultat : ma peau est douuuuce, sent bon (mais l’odeur est vraiment très subtile. J’ai pu m’habiller ensuite sans parfumer mes vêtements – c’est mieux pour la journée). Etant un savon surgras, ma peau sèche ne tire pas. Evidemment, la crème est obligatoire en sortant de la douche à cette période de l’année (sauf si vous avez une peau normale, veinardes !).

Je l’utilise une fois tous les deux jours (environ) pour ne pas trop agresser la peau non plus. Un jour c’est l’huile de douche (je l’aime toujours autant !) et l’autre jour, le savon exfoliant à la rose musquée. Et si après ça, j’ai encore des poils incarnés, je fais la grève de la cire ! (non je plaisante).

Je voulais d’abord l’utiliser pour le visage aussi : mauvaise idée. C’est tout de même un poil trop agressif pour cette partie du corps. Si vous avez la peau épaisse et grasse, pas sensible, pourquoi pas. Sinon, abstenez-vous. Je testerais bientôt l’autre savon exfoliant à la quinoa, peut-être sera-t-il plus adapté au visage.

Un article sur d’autres produits de la marque est en préparation : j’ai adoré les produits que j’ai pu testés, la marque me plaît vraiment beaucoup (fabriqué artisanalement, en France, avec des matières écologiques et biologiques). Merci encore à vous Maria !

Revue : Peeling Rose de Anosa

Encore une revue ! Cette fois-ci, il s’agit d’un produit shoppé sur Sasa.com : le peeling Rose de Anosa (j’ai cherché des renseignements sur la marque et tout et tout mais je n’ai rien trouvé. Le vide intersidéral).

Le peeling se trouve dans cette jolie boîte toute rose.

Et sa couleur est toute rose.

Vous l’aurez remarqué, le peeling est chimique, c’est-à-dire sans grains. Il suffit d’en mettre une couche sur votre visage sec, de masser et lorsque le produit commence à pelucher, de rincer. Les exfoliants chimiques seraient, d’après les dires de nombres de consoeurs blogueuses, bien meilleurs pour les peaux sèches que ceux à grains, qui abîment le film hydrolypidique de la peau.

Sa texture est très gélifiée et compacte. Ca ressemble un peu à la consistance du miel, sans son coté collant.

Ce peeling étant le premier "chimique" que je teste, je ne peux pas comparer. Mais il faut mettre pas mal de produit pour arriver à le faire pelucher. En trop fine couche, on a un peu l’impression d’avoir de l’eau sur le visage… Au bout d’une ou deux minutes, les peluches apparaîssent.

Le résultat n’est pas grandiose. Ma peau est plus douce et légèrement plus lumineuse mais bien moins que lorsque je gomme avec Avène, à micro grains celui-ci.

Conclusion : ce peeling très, très doux conviendra aux peaux sensibles ou à celles qui utilisent un gommage plusieurs fois par semaine. Celles qui recherchent un produit plus exfoliant, passez votre chemin.

Prix : environ 4€ les 100ml sur SASA.com.

Astuce pour des lèvres douces et hydratées

Avec l’arrivée du froid, mes lèvres ont tendance à se déssecher (comme tout le monde). Pour les chouchouter, j’ai mon rituel. Une fois dans la semaine, je fais un gommage des lèvres.

J’utilise d’abord Mint Julips de Lush (j’achète mes produits en Suisse, la dénomination française est La Grande Mentheuse). Il en existe plusieurs, avec des parfums différents, mais Lush a tendance à être ecoeurant et ses gommages ne font pas exception. Celui-ci sent bon la menthe, ni trop, ni trop peu.

Il est hyper facile d’utilisation et très rapide : on met quelques grains sur le doigt, on frotte (doucement !) les lèvres et elles sont débarassées des cellules mortes.

Il est indispensable d’hydrater ses lèvres après le gommage. J’en ai deux choucou : Le Lip Balm de Kiehl’s et le Cold Cream d’Avène.

Personnellement, je préfère le Cold Cream. Mais il est assez riche, et donc impossible à mettre lorsqu’on sort. Le Lip Balm est une alternative plus que satisfaisante puisqu’il ne colle pas et est invisible (mais a un goût infâme !!!).

En tout cas, mes lèvres sont vraiment douces après ça. En plus, ça prend, au pire, 2 petites minutes. Rien du tout finalement !