Ma peau a soif : Nectar de Rose Melvita

Jeu de mot du jour bonjour ! Aujourd’hui, je vous parle d’une crème que j’utilise ce mois-ci (et les mois prochains, jusqu’à ce qu’elle soit vide en fait – oui, je termine tous mes produits !), et que je teste depuis un moment. Il s’agit du Nectar de Rose Melvita.

La gamme est sorti au début de l’été et est composé de rose (sans blague) mais qui ont éclot dans les montages (pour éviter la pollution, dixit le communiqué de presse). La gamme (composée de 5 produits, mais je n’ai testé que celui dont je vous fais la revue) va de la gelée désaltérante à l’eau micellaire. Pour ma peau sèche, j’ai été très intriguée par ce nectar à la texture "silicone like". Une crème bio avec une texture proche de celle contenant des silicones (que j’aime beaucoup pour leur coté cocon) ? Je marche !

La texture est très agréable : assez épaisse (c’est une crème de nuit), elle s’applique bien et est relativement proche d’une crème contenant des silicones. Elle est très légèrement grasse mais pour une peau sèche ou normale, elle convient bien. Je l’applique le matin et au bout de quelques minutes, elle est entièrement rentrée. Pour une peau grasse, je déconseille évidemment : il faudra se tourner vers la gelée désaltérante.

Depuis que je l’utilise, ma peau respire la santé. Elle est hydratée toute la journée, ne tire pas, ne brille pas et est toute douce. Petit bémol : je pense qu’elle est plus nourrissante que véritablement hydratante. Pour moi qui applique un sérum hydratant, ce n’est pas un problème mais pour une personne utilisant uniquement la crème et cherchant à réduire les ridules, je ne suis pas convaincue qu’elle suffise.

Le packaging est adorable (rose, assez classe tout en étant girly, assez étonnant de Melvita dont les flacons sont souvent plus sobres) et le flacon pompe est une bénédiction (je HAIS les pots où je trempe mes doigts sales).

L’odeur est assez forte, même si elle s’estompe rapidement (une fois sur la peau, on ne sent quasiment plus rien). Evidemment, si vous êtes allergiques ou réfractaires à l’odeur de la rose, passez votre chemin. M’enfin dans ce cas, l’idée d’acheter une gamme à la rose parait très légèrement farfelue…

Son prix est raisonnable pour une crème de cette qualité : une vingtaine d’euros pour 40ml. Sachant que c’est bio, il vous en faut très peu (attention justement à ne pas en prendre de trop sous peine de vous tartiner !), elle tient très longtemps !

Bref, si vous êtes à la recherche d’une crème hydratante et nourrissante, assez cocon et bio, je ne peux que vous conseiller celle-ci !

Coup de coeur capillaire : le shampoing Melvita

Melvita, c’est une marque que j’apprécie. N’ayons pas peur des mots, je l’adore. Je suis fan de leurs huiles végétales bio et de leurs baumes au beurre de karité. Je n’ai évidemment pas pu tout tester, mais j’essaie doucement.

Dans ma quête du shampoing sans SLS et clean, je me suis tournée vers Melvita (entre autres). On me l’a offert pour mon anniversaire (merci maman !) et j’ai pu le tester pendant quelques semaines. Verdict : je l’aime.

Shampoing cheveux très secs

Ce shampoing est donc sans sulfate et sans paraben. Il est certifié bio également. Il contient notamment de l’huile d’olive et du beurre de karité, évidemment idéal pour cheveux secs. Sauf que voilà, j’ai également le cuir chevelu qui regresse assez vite. Et si vous avez ce type de cheveux (des cheveux mixtes, pour une fois que je peux m’appliquer ce mot à moi-même j’en profite), je vous le déconseille. Il lave correctement mais a tendance a faire regresser assez vite. La marque a un shampoing pour cheveux gras ou cheveux secs également, pensez à y jeter un oeil si vous lorgnez du coté vert.

Niveau odeur, j’aime beaucoup. Je ne saurais vous dire ce que ça sent (ça aide, ne me remerciez pas) mais c’est une odeur assez subtile qui n’est pas entêtante. Disons qu’il n’embaume pas la salle de bain pendant des heures.

Coté lavage en lui-même, il est top ! Il mousse correctement (y a vraiment de la mousse !) et les cheveux sont tout propres après le rinçage. Ils sont relativement doux, mais pas autant qu’après un soin évidemment.Seul petit bémol : il enlève mal les résidus d’huile. Je m’explique : je fais donc des bains d’huile assez régulièrement en guise d’avant shampoing. Lorsque j’utilise le shampoing Melvita, mes cheveux sont encore un peu poisseux. Pas gras, mais un peu lourds. Assez désagréable comme sensation donc depuis, j’évite !

J’ai apprécié le fait que je n’ai pas eu de démangeaisons après son utilisation. Il est vraiment doux.

Attention également à la date limite d’utilisation : la mienne est très courte, moins d’un an. C’est un produit bio, je pense que c’est pour ça mais il serait dommage de laisser un shampoing moisir dans son stock.

Son prix : environ 15€ les 500ml.

 

Avant, j’avais les cheveux secs. Mais ça c’était avant.

Avant, j’avais les cheveux secs. Mais ça, c’était avant (ou presque). Depuis, j’ai mis au point une routine de fou, éliminé les silicones de mes shampoings et masque (ma peau sera la prochaine) et gouté aux bases lavantes douces, tout va mieux. Retour sur une routine anti-sèche.

Shampoing, après shampoing, masque et huile d'olive

Tu noteras que sur les flacons blanc et rose, le texte est noté en allemand (NAN REVIENS !!) parce que la marque Alverde est allemande (on les trouve dans les DM). C’est une tuerie : des ingrédients naturels et bio, pas de phenoxyethanol, pas de silicones et des prix ridicules.

Masque avant lavage.

Je fais des bains à mes cheveux. Des bains d’huiles. Certaines diront que c’est infâme, mettre du gras sur du gras, beurk. En fait, il suffit d’attacher ses longueurs et d’éviter un contact capillaire avec qui que ce soit mais c’est ultra efficace.

J’utilisais l’huile de Macadamia de Melvita. Efficace, mes cheveux étaient extra-doux et son odeur pas si mauvaise. Mais à +- 9€ le flacon, qui se vide très vite quand on a des cheveux même mi-longs, je lui ai substitué…de l’huile d’olive. Celle qui me sert à faire le cuisine, oui oui. Alors j’ai un peu l’impression d’être une frite géante mais c’est vite compenser par l’aspect de mes cheveux. Elle est loin d’être aussi nourrissante qu’une autre huile végétale mais appliquée régulièrement, elle a des effets non négligeables.

Pour celles qui auraient une appréhension dû à leur tignasse grasse, pas de problème. J’ai moi-même des cheveux mixte (gras sur le cuir chevelu et sec aux pointes) mais ces bains n’ont aucune incidence sur la fréquence de mes lavages de cheveux. Ils sont toujours gras au bout de 2 jours, ni plus ni moins. J’essaie d’espacer un peu mes lavages pour ne pas les fragiliser (shampoing sec forever !) et j’ai l’impression qu’il regraisse moins vite.

Shampoings extra doux : 1 shampoing sur 2 (tu vas comprendre !)

Les essentiels, Melvita et Alverde : le trio de choc !

Comme tu peux le voir, j’utilise pas moins de trois shampoings. Pas en même temps, je suis pas complètement cinglée mais j’alterne pour que mes cheveux "ne s’habituent pas aux actifs" dixit les magazines féminins (que je lis en cachette). En fait, j’alterne parce que :

1. J’ai un max de shampoings

2. J’aime tester

3. Quand j’alterne, mes cheveux regraissent moins vite. Je ne me l’explique pas, c’est comme ça et c’est temps mieux.

Ce sont tous des shampoings sans SLS. Le Melvita et le shampoing solide Bonne Tête sont sans sulfate tout court, le Alverde contient une base lavante douce à base de Coco (sodium Coco-Sulfate). Bon, y a des polémiques à propos de ce tensioactif mais je le trouve beaucoup plus doux que le SLS et je ne vais pas jeter le flacon pour ce prétexte.

Ils font tous bien leur boulot et n’agresse pas ma tignasse , ce que je leur demande.

Après shampoing sans silicone : 1 shampoing sur 2.

Après-shampoing Alverde : on ne change pas une équipe qui gagne !

Je t’explique. Je me lave les cheveux avec de l’après shampoing une fois sur deux. Je t’entends déjà "HEIN ? NON MAIS ATTENDS N’IMPORTE QUOI CELLE-LA ! CA LAVE QUE DALLE !". En fait, ça lave même très bien et avec cette méthode de lavage, je tiens un jour de plus sans qu’ils soient gras (DANS LES DENTS). C’est la technique du Low Poo. Les américaines sont fan du NO Poo (sans shampoing, tu l’auras deviné) mais j’avais lu des avis qui disait qu’à force, les cheveux étaient ternes et cartonnés. Je passe mon tour.

Donc mon après shampoing est pour cheveux secs de la marque Alverde. Il coûte environ 2€ (j’vous met les nerfs hein ? Planifiez vos vacances en Allemagne !).

Masque : tous les shampoings (ou presque)

Masque Alverde et Franck Provost, le tout sans silicones

Vous vous en doutez, c’est un masque… Alverde ! Bien joué ! Il est pour cheveux secs (…) et fait bien son boulot. J’alterne avec Franck Provost et son pot jaune (sans silicones, encore une fois) mais il a tendance à m’alourdir les cheveux (heureusement que je l’ai bientôt terminé).

J’évite parfois les masques (sauf si tu j’utilise mon lisseur ensuite, là c’est O-BLI-GA-TOIRE). Je trouve que les cheveux ont plus de volume sans (même avec ceux "spécial volume" c’est pour dire).

Lisseur une fois sur deux

Et oui, j’évite de lisser mes cheveux plus d’une fois par semaine. Ce n’est un secret pour personne, la chaleur abime les cheveux. Je la règle donc au minimum (170° tout de même) et j’évite de sécher mes cheveux au sèche-cheveux (ou alors à froid). Le temps où ils sont indisciplinés, je les attache (y a tellement de tutos youtube !).

Pas de secret non plus : se couper régulièrement les pointes. On a beau appliquer le meilleur des soins, quand nos pointes sont fourchues, elles sont foutues (ne me remercie pas pour la vanne).

Je te garantie que si tu suis une routine comme ça, tes cheveux vont reprendre forme humaine. Ils deviendront même brillants et plein de vie comme dans la pub Head and Shoulders (je sais pas vous, mais moi je fantasme toujours devant les cheveux des filles de pub. Sans déconner, c’est possible d’avoir des cheveux aussi : volumineux/brillants/souples/lisses ?).

Huiles végétales, laquelle choisir ?

"Les huiles végétales sont obtenues à partir de graines, fruits ou racines extraites par premières pression à froid. Ces huiles végétales ont de formidables vertus tant thérapeutique que cosmétique", d’après Melvita. Chaque plante dont est issue l’huile a des propriétés spécifiques, mais elles ont hydratent, nourissent et adoucissent la peau.

Première étape de la technique du millefeuille (ou layering japonais), les huiles sont indispensables pour nettoyer toutes les impuretés accumulées aux cours de la journée.

D’abord, halte aux idées reçues : oui, en ayant la peau grasse, on peut utiliser une huile sans que celle-ci soit comédogène (il suffit de la rincer au savon). Il faut juste trouver celle qui convient à notre type de peau.

Peau sèche : Huile d’avocat, Huile d’Argan, Huile d’Amande douce et Huile de Macadomia

Elles ont toute un point commun : l’hydratation ! Nourissantes et hydratantes, elles sont parfaites pour des peaux sèches. Pour faire un choix, on peut se fier à leurs autres propriétés.

L’huile d’avocat est anti-âge (elle combat les rides) et est excellente pour le contour des yeux. Elle prévient également les vergetures. De plus, c’est la moins cher (8,5€ les 50ml chez Melvita). Vous l’aurez compris, mon chouchou !

L’huile d’argan peut s’utiliser sur les cheveux en masque.

L’huile de Macadomia est parfaite en soin du corps, elle prévient le déssèchement cutanée en hiver. Et elle peut s’utiliser en huile de massage !

L’huile d’amende douce est pour les peaux les plus sèches et son odeur est très agréable (contrairement aux autres !).

Peau sensible : Huile de Calendula, Huile de Millepertuis

Le Calendula apaise les peaux sensibles et irrités.

L’huile de Millepertuis est elle aussi indiquée, avec le petit plus d’apaiser les coups de soleil et régénère la peau.

Peau grasse : Huile de Nigelle, Huile de noisette, Huile de noyaux d’abricots

L’huile de nigelle est traditionnellement utilisée pour traiter les peaux grasses, tandis que l’huile de noisette est séborégulatrice (donc plus ou moins identique).

L’huile de noyau d’abricot est très peu grasse et s’utilise pour les peaux mixtes et grasses. Son petit plus est qu’elle ravive le teint. De plus, elle a des propriétés anti-âge.

Peau mature : Huile de germes de blé, Huile de Jojoba, Huile d’onagre et Huile de Périlla

L’huile de germe de blé prévient le vieillissement et donc ne s’utilise pas lorsque les rides sont déjà marquées.

L’huile de Jojoba sera conseillée pour les peaux déshydratée ; l’huile d’onagre pour les peaux sensibles et l’huile de périlla pour les peaux irritées.

Les meilleures huiles hydratantes pour le corps

Je dois dire d’emblée que je ne suis pas fan des huiles pour le corps. Trop gras (certes, c’est ce qu’on demande à une huile !) pour s’habiller tout de suite après, qui colle… Cependant, les marques ont fait des efforts et ont sortis des huiles sèches (!) et autres nouveautés. Je n’en ai pas testé beaucoup mais pour ma peau sèche, trois ont retenu mon attention.

3ème place : l’Huile vivifiante au citrus de Weleda

Testé il y a longtemps, elle ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Très hydratante, ses points négatifs sont nombreux. Assez grasse, ne pénètre pas très vite (à appliquer le soir impérativement !) et une odeur très présente de citron. Bref, elle ne m’a pas convaincu.

Prix : environ 11,60€ les 100 ml.

2ème place : l’Huile prodigieuse de Nuxe

Qui ne connait pas cette huile ? Elle fêtait cette année ses 20 ans, et on en a entendu parler partout. Elle sent divinement bon, ne colle pas et pénère assez rapidement. Point négatif est justement son odeur : elle imprègne les vêtements et peut devenir écoeurante à force. De plus, elle hydrate assez peu la peau.

Prix : 28.65€ les 100ml.

1ère place : l’Huile de Macadamia bio Melvita

Mon chouchou absolu ! Hyper hydratante, elle laisse la peau douce après son application. Son odeur est assez déségréable mais elle s’estompe très vite Elle pénètre assez rapidement (quoique moins que l’Huile Nuxe, mais ce n’est pas une huile sèche), on peut l’appliquer le matin.

Je l’ai utilisé un soir sur la peau sèche, où des dartres avaient commencé à se former, et je n’avais plus rien le lendemain. Et le fait qu’elle soit bio ne gâche rien !

Prix : 8.50€ les 50 ml.

Et vous, vos hydratants pour le corps préférés ?