Les pinceaux qui coûtent un bras valent-ils vraiment leur prix ?

Sur la blogo, "pinceaux de qualité" rime avec MAC. Je ne suis pas passée par cette phase intermédiaire : de Coastal Scents, ELF et autres joyeusetés à prix plus que raisonnable, j’ai investis dans ceux de Shu Uemura.

maquillage kaki, pinceaux shu, routine visage 013

Pas franchement connue du grand publique, la marque propose ses huiles démaquillantes (évidemment… je vous en parlerais !), du soin, du maquillage… et bien sur des pinceaux. Pinceaux qui coûtent un bras, sans déconner. Mais ils sont en poils naturels, assemblés à la main au Japon et d’une qualité sans nom (m’a dont-dit). Mais valent-ils leur coût ?

Pinceau 18 : l’applicateur fond de teint

…en poils naturels. D’habitude, les textures crémeuses nécessitent des poils synthétiques. Eh bien je n’ai pas encore trouvé meilleur pinceau à fond de teint que celui-là.

maquillage kaki, pinceaux shu, routine visage 027

Il est doux, ultra précis (il passe même sous les yeux pour planquer les cernes), a la forme idéale (pour repasser une couche en tapotant pour couvrir plus). Enorme hic : il coûte 65€.

D’après mes petites recherches internet, il n’y a qu’en Europe qu’il coûte aussi cher. Au Etats-Unis notamment, il est à 42$ (soit le prix d’un bon pinceau MAC quoi). Si vous avez l’occasion de vous en faire ramener, n’hésitez pas !

Pinceau 8HR : la rolls des estompeur

J’hésitais avec le fameux 217 de MAC, j’ai finalement préféré le Shu… et je ne le regrette pas une seule seconde !

maquillage kaki, pinceaux shu, routine visage 019

L’ombre dans le creux se fait toute seule, l’estompage pour un smocky est pliée en 10 secondes. C’est mon meilleur allié make up et pour rien au monde je ne le changerais ! Si vous voulez investir dans un pinceau estompeur de qualité, c’est celui là qu’il vous faut !

Prix : 65€.

Pinceau 7H

maquillage kaki, pinceaux shu, routine visage 022

Mon meilleur allié des maquillages rapides. Au départ, il est fait pour appliquer le rouge à lèvres mais je l’utilise comme pinceau pour les yeux. Il est ultra pratique pour foncé le coin externe, pour appliquer l’eye liner, pour les sourcils,… Bref, il est top.

maquillage kaki, pinceaux shu, routine visage 020

Pour moi, il fait partie de mes indispensables (au même titre qu’un pinceau plat pour appliquer le fard à paupières) mais les filles pressées ou les débutantes qui appliquent uniquement une seule ombre n’en verront pas particulièrement l’utilité. Pour un pinceau utilisé uniquement comme applicateur de liner, il coûte bien trop cher.

Prix : 65€.

Vous l’aurez compris, ces pinceaux sont hallucinants. Je les lave régulièrement et ils ne perdent pas un seul poil, ils n’ont même pas besoin de brush gards pour garder leur forme lors du séchage.. Alors, certes, ils sont très chers. Mais je vois ça comme un investissement et comme une économie sur le long terme (qui n’a jamais acheté un pinceau à 10€ "juste pour voir" et qui finalement a été tellement déçue qu’elle ne l’utilise plus ?). J’ai envie d’investir dans des pinceaux qui durent longtemps, même si ça veut dire attendre 6 mois entre chaque achat.

Brush Face 106 de Kiko : top ou flop ? (Revue inside)

On parle beaucoup de la qualité des produits de maquillage Kiko. Vernis, fards à paupières, rouge à lèvres : tous sont des tops à petits prix. Mais qu’en est-il de leurs pinceaux ? J’ai profité de la dernière commande pour mettre dans mon panier le Brush Face 106 (quelle poésie !). Un pinceau duo-fibre pour, indique la marque, appliquer son fond de teint liquide.

Poils noirs et poils blancs, c’est qu’il est graphique ce pinceau !

Lorsqu’il est arrivé dans mon bel emballage, il était "éclaté". Ca commençait mal : impossible de l’utiliser tellement ces poils partaient dans tous les sens. Il ne s’en est guère mieux tiré lors du premier lavage : il perdait un nombre de poils assez impressionnants. Une hécatombe !

Lors de son utilisation, je fus par contre agréablement surprise. Ces poils sont très doux et l’application est top ! Je l’ai essayé avec plusieurs produits :

*BB Crème Agnès B : je dois avouer qu’il a bien fait son boulot. Il dépose une uniforme et légère de produit. Mais j’ai l’impression qu’il en faut bien plus que lorsque j’utilise un pinceau plat. La texture de la crème est assez épaisse et le pinceau est un peu trop "doux" pour l’appliquer correctement. Il me dépanne bien mais je ne l’utiliserais pas tous les jours.

*Fond de teint minéral : encore une fois, il faut bien son boulot même si je trouve que son rendu est un peu léger. Il couvre assez peu, il faut insister sur les zones à problèmes pour camoufler les imperfections. Le résultat est plus probant avec un kabuki.

*Blush crème : GENIAL !!! Vraiment, il est top pour cette utilisation. Avant, j’utilisais mes doigts mais le résultat n’était jamais uniforme, ni vraiment très probant. Maintenant, je trempe mon pinceau dans le blush, je l’applique sur mes joues en faisant des petits cercles et, miracle!, le blush est superbe (bon, il vient de chez MAC aussi, ça aide). A savoir que j’ai essayé de poser le blush au doigt et de l’estomper avec le pinceau : c’est nul. Aucune différence.

*Blush poudre : très bon ! D’habitude, j’utilise le ELF à 1€ ou le Fraulein38 pour estomper (disons que je suis un peu fauchée)… Le pinceau Kiko est bien plus doux que ces derniers et applique d’une manière plus "aérienne" : il dépose la même quantité de matière sans faire de pâtés. Et il estompe divinement bien.

*Poudre : il n’est pas trop mal mais dépose une couche très fine. Parfait pour les filles qui veulent juste poudrer un endroit légèrement (zone T ou anti-cernes) mais pour celles qui souhaitent fixer leur fond de teint, éviter de briller ou uniformiser leur visage, ça va être juste. Il dépose vraiment peu de matière : alors oui, ça donne un effet très naturel mais c’est très léger.

A savoir que je le fais sécher dans un brush gard (forme pour Kabuki) et qu’il garde une jolie forme. J’ai du lui faire subir 5 ou 6 lavages déjà et il est toujours aussi doux, ne perds plus ses poils et a une forme tout à fait correct (mais là on dit merci au machin au plastique autour).

Brush gard, le sauveur des pinceaux !

Pour résumer, ce pinceau m’est devenu indispensable, notamment pour poser le blush. Il est ultra pratique pour emmener en vacances/week-end parce qu’il permet de travailler presque tous les produits pour le teint à lui tout seul, ce qui est un sacré gain de place. Mais pour celles qui auraient déjà un pinceau duo fibres (notamment celui de Samantha Chapman, sachez que je vous hais parce qu’à chaque fois que je veux me le prendre, il est en rupture de stock. Mais je vais finir par craquer pour le starter kit, je le SENS), n’investissez pas. Il est chouette mais pas indispensable pour les initiées du pinceau.Il est de bonne qualité (à part au premier et un peu au deuxième lavage, plus de pertes de poils à déclarer) et relativement abordable.

Prix : 12.90€ dans les boutiques ou le site KIKO.