Blogueuse, es-tu dans l’illégalité ?

Rapide article pour râler (une fois encore). Mon billet ne va pas révolutionner la blogosphère mais à force de lire des âneries partout, il fallait que je râle.

Dans la blogosphère, il y a celles qui assument clairement les produits reçus et d’autres qui utilisent des termes un peu alambiqués et parfois ridicules. « J’ai eu la chance de tester » est la phrase qui revient le plus souvent. Peut-être ais-je moi-même utilisée cette phrase mais j’ai toujours essayée d’être transparente vis-à-vis des marques. C’est très facile pour moi : je reçois rarement des cadeaux ou des produits tests mais lorsque les produits n’ont pas été achetés par mes propres sous, je l’indique. Ca ne change rien dans ma manière de procéder mais je me sens plus honnête vis-à-vis de mes lectrices.

Pourtant, je vois de plus en plus de blogueuses ne pas indiquer dans leur article que le produit a été offert. « Les lectrices le savent, elles ne sont pas idiotes. Je ne vais pas l’indiquer à chaque fois ! » m’a répondu une blogueuse mode relativement connue. Avec plus de 1500 abonnements Hellocoton, les partenaires se multiplient pour elle sans qu’elle indique clairement la provenance de ses vêtements. Est-ce que ça me gêne ? Oui. Tout simplement parce que j’aime savoir ce qui a été offert ou non, même si l’avis derrière est sincère.

Même si les articles sponsorisés, je les flaire souvent à des kilomètres (étrangement, la blogueuse perd son « ton » et j’ai l’impression de lire un magazine féminin), là encore la plupart du temps la sponsorisation n’est pas indiquée clairement. Complètement illégal, soit dit en passant.

La publicité doit clairement être indiquée, comme dans tout support, Internet ne faisant pas exception à la règle. Si je vous disais que le blogueur en question encourt une amende s’il ne fait pas…? Ceci est valable, écrit noir sur blanc dans un machin qui s’appelle le code de la consommation : un article sponsorisé doit être indiqué !

J’ai eu beaucoup de mal à trouver des informations sur les cadeaux des marques aux blogueurs… Mais je crois avoir déniché un article de loi qui y répond. Je ne suis pas experte et peut-être me trompe-je mais il semble que l’article L121-1-1 du code de consommation définit une pratique commerciale comme trompeuse D’utiliser un contenu rédactionnel dans les médias pour faire la promotion d’un produit ou d’un service alors que le professionnel a financé celle-ci lui-même, sans l’indiquer clairement dans le contenu ou à l’aide d’images ou de sons clairement identifiables par le consommateurIl semble qu’est visée ici la promotion du produit qui est financée par la marque mais peut-être peut-on rapprocher promotion et cadeaux, puisque le résultat se rejoint : parler du produit en ne l’ayant pas payé. Bon, il semble qu’aujourd’hui, aucune affaire n’ait été jugée mais peut-être cela viendra-t-il encore.

Soyons claires, je ne crache aucunement sur les partenariats, articles sponsorisés ou cadeaux des marques. Un blog prend énormément de temps et les produits cadeaux offerts en test permettent bien souvent d’étoffer le contenu et de satisfaire les lectrices (moi y compris). Mais j’en ai ras-le-bol des phrases « j’ai eu la chance de… » « j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres… » (genre tu le savais pas) ou alors carrément rien de préciser.

La blogueuse Jacuzzibubbles a très bien précisé l’état d’esprit dans lequel je me trouve dans sa fameuse charte de l’honnêteté ici.

Publicités

88 réflexions sur “Blogueuse, es-tu dans l’illégalité ?

  1. C’est vrai que j’apprécie les blogueuses comme Julie ou Elsa qui précisent en bas de chaque article « produits reçus pour revue ». C’est simple & concis.

    En fait, je sais pas trop quoi en penser. C’est vrai que parfois ça choque la masse de produits reçus et surtout les sommes que ça représente. Du coups, un peu d’honnêteté & surtout de transparence : ça ferait pas forcément de mal pour le lecteur.

    Bon après je n’ai aucunement l’occasion de bosser avec des partenaires donc je ne sais pas vraiment comment je réagirai. Mais enfin, transparence c’est le mieux 🙂

    • J’aime beaucoup le ton d’Elsa, on sent qu’elle est honnête. Et c’est vrai que pour les « grandes », ce n’est pas parce qu’elles vont critiquer un peu le produit qu’elles seront rayées. Je pense que l’honnêteté paye plus !

  2. Moi je précise toujours si ça m’a été offert.
    Et je le fais même quand j’ai gagné un lot à un concours !
    Ben oui, dans les deux cas j’ai tendance à être plus  »gentille » (enfin un peu) avec le produit, rien que parce que je suis contente de l’avoir eu. Donc je le dis, ça me paraît normal !

    • Idem pour moi, mais c’est toujours mieux de l’indiquer 🙂 Et puis bon, à moins qu’un produit m’est vraiment déçu, je suis rarement très méchante (il ne m’a pas convenu à moi mais peut-être conviendrait-il à quelqu’un d’autre ?).

  3. Parfois les blogueuses disent « j’ai eu la chance de » ou « j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres » comme si c’était un cadeau des marques alors que c’est elles qui ont démarché les marques. Je pense que cette histoires de sponsoring est entrain de tourner a la prise de tête. Certaines blogueuses ont les chevilles qui enflent et font toujours plus d’article sponsorisé, perdant peu à peu leur ton naturel, leur spontanéité. D’autres blogueuses « font genre » mais parfois on sent que c’est sponso…

    • Oui, tu sens en général ce genre de chose. Après, démarcher les marques, je ne suis pas contre. Psychosexy explique cela très bien d’ailleurs. J’ai personnellement démarché des marques pour organiser des concours et si elles ont refusé, elles ont été très cordiales. Mais bon, de toute façon, il vaut mieux être honnête envers ses lectrices sous peine de les voir partir en courant !

  4. Eh oui! beaucoup de bloggeuses ne se rendent pas compte que le jour où ça va tomber, ça va faire mal. Et surtout qu’elles scient un peu la branche sur laquelle elles sont assises car à force douter de l’honnêteté des bloggeuses beauté, leurs lectrices ne les liront plus…

    • Tout à fait. Et certaines (dont je fais partie) se croient même obligé de préciser quand elle font un article sur une marque qu’il n’est pas sponsorisé (parce qu’il est élogieux et tout et tout). Je pense que certaines blogueuses ne se rendent pas compte de l’enjeu (leurs lectrices, en fait).

  5. Intéressant à savoir effectivement ! Enfin, je ne suis pas vraiment concernée, je n’ai jamais reçu de produits (et j’en achète une fois toutes les 10 équinoxes).

    Mais ça fait un peu foutage de gueule, le ton de certains articles, genre:
    « Je me suis levée, et *SHPOF*, comme par magie, par la force de ma pensée, des produits sont apparus dans ma boîte aux lettres. Ho ben ça alors, je m’y attendais vraiment pas ! Je tiens à remercier du fond du coeur le Père Noel, la Souris des dents et le lapin de Pâques pour cette association et ce geste si généreux. Je vous posterai un nouvel article pour mieux vous en parler quand j’en serai remise. Mais pas ce soir, j’ai course en sac »

  6. J’approuve totalement. Et moi c’est pratiquement un truc que je ne supporte pas chez certaines. De toutes façon une fois que certaines (heureusement elles ne sont pas toutes comme celle que tu as évoqué), elles ont une sorte de gros melon sur la tête. Du coup leur article ou même vidéo ne devient pas agréable a lire…

    De toute façon certaines nous prennent pour des connes, mais certaines continuent à les suivre.

    • De toute façon, j’ai l’impression que le ton d’un article sponsorisé est différent : moins fluide et moins agréable à lire qu’une vraie revue.Mais j’avoue que certaines, je ne prends même plus la peine de lire leurs articles parce que de toute façon, ce produit est « géniaaaaal » (comme tous les autres quoi).

  7. cc tout a fait d accord avec toi moi je gagne svt je remercie via mail et parfois je fais un article ds ma rubrique qd j ai la win
    pour les fringues et autres c est abusé de pas le dire… en meme tps les bloggeuses mode je les boude un peu des fois j ai des doutes sur le pourrais je sortir comme ça? ou sur pourquoi nous présenter des fringues qu on peut pas se payer???
    j admire plutot le coté artistique des photos

    bise

    • Les lots de concours, ça me gêne moins si ce n’est pas précisé (j’suis un peu paradoxale non ?). Les blogueuses mode, j’en suis très peu pour les mêmes raisons que toi : je ne sortais pas comme ça ou alors je n’ai pas le budget qui suis. J’ai mes chouchoutes que je suis tout le temps, et en général, elles sont étudiantes donc n’ont pas un budget extensible 🙂

  8. Si, ton premier commentaire avait bien été envoyé 🙂
    En fait dans mon calcul je calcule les chances de gagner des quatre participants sans les « chances en plus » et avec, et je compare pour voir si oui ou non y’a vraiment des chances en plus.

  9. Super ton article, très intéressant. Je suis une apprentie blogueuse alors forcément les marques ne s’intéressent pas à moi, mais quand je lis les autres blogs ça m’agace aussi fortement ces « j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres », j’aime la transparence et l’honnêteté, denrées qui se font de plus en plus rares sur les blogs…

  10. Je suis d’accord avec ta façon de voir les choses, dans le sens où une blogueuse qui est énormément sollicitée par les marques se doit d’au moins mentionné qu’elle a reçu l’objet en question et que l’article est sponsorisé.

    En revanche, je te suis moins dans ton ras le bol concernant la phrase « j’ai eu la chance de ». Parce que j’ai eu la chance de tester deux fois des produits.
    Et que pour le petit blog que j’ai c’était une chance (surtout vu la valeur des lots qu’on m’a envoyé)

    Enfin voilà, ce n’est qu’un avis, le mien.

    Mais dans l’idée générale, tu as bien résumé 🙂

    • C’est surtout un ras-la-bol parce que c’est un peu une phrase générique pour dire « on me l’a envoyé » et c’est dans ce sens que je dis que j’en ai marre. Je dis aussi que j’ai eu de la chance dans certains cas, mais j’ajoute toujours que ça m’a été envoyé. Mais je comprends que c’est une chance, je suis dans le même cas que toi 😉

      • Comme Rose Cocoon, j’adhère à ton article qui reflète pas mal mon état d’esprit mais je n’ai pas très bien compris l’histoire du « j’ai la chance de ».
        Est-ce le mot « chance » qui te « choque » ou le fait qu’on n’écrive pas noir sur blanc que le produit à été envoyé ?
        Pour moi le faire d’écrire « j’ai eu la chance de tester ce produit grâce à la marque », cela sous entend que le produit a été envoyé ou faudrait-il écrire « j’ai eu la chance de tester ce produit grâce à la marque qui me l’a envoyé » ?

        Quand je reçois un produit et que j’en parle sur mon blog, j’écris souvent « le produit que j’ai reçu à tester » / « …les produits reçus par la marque ». Est-ce qu’est assez transparent d’après toi ?

        Je te remercie d’avance pour tes réponses 🙂

        PS: j’ai ri quand tu parles que les blogueuses mode présentent souvent des fringues non portables et hors de prix car c’est tout à fait vrai et affolant je trouve !

      • Alooors la fameuse phrase « j’ai la chance de » : ce qui me gêne, c’est juste la façon dont cette partie de phrase est employée pour signifier, mais sans être claire, que le produit a été reçue. Ca me gêne pas du tout quand, comme dans ton exemple, tu rajoutes « grâce à la marque » : c’est précis et on sait à quoi s’en tenir. Du moment qu’on comprend que le produit a été offert, sans phrase hypocrite derrière, j’ai rien à redire 🙂
        Pour moi, tes phrases sont parfaites : claires, précises, transparentes comme j’aime 🙂

  11. “j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres…” (genre tu le savais pas) > Bah non je ne savais pas. Un jour j’ai reçu un coli dans ma boîte aux lettres et c’était des produits d’ne marque qui ne m’avait pas dit qu’elle m’en envoyait! hey hey!! ^^
    Après, je comprend ton coup de gueule, mais chacun est libre de la phrase employée pour le spécifier. 🙂

    • C’était surtout pour illustrer le propos : effectivement, parfois, je conçois que ça peut être une surprise. Mais souvent la phrase employée l’est de façon assez hypocrite. Mais je ne critique personne qui emploie cette phrase si elle trouve des surprises dans sa boîte aux lettres ^^

    • Je ne sais pas du tout pourquoi les magazines et journalistes ne doivent pas l’indiquer. Je pense que c’est parce que c’est leur métier et que les comsétos sont leur outils de travail… Alors que les blogueuses sont des amateurs à la base. Après, je ne connais pas les méandres de la loi et comme dis, pas d’affaires pour le moment…

  12. merci pour ton article… très intéressant
    mon blog est très jeune dons je reçois pas de produits directement des marques, et je ne le cherche pas vraiment…
    mais il est vrai que je fait pas mal de concours et souvent, je parle des produits gagner sur mon blog…. mais je cite toujours d’où il viens…. c’est aussi pour moi une façon de remercier la blogueuse ou le site qui m’a permis de le gagner et pour moi c’est indispensable…
    bonne journée

  13. moi j’ai jamais eu la chance. D’ailleurs j’ai pas de chance, c’est pour ça que j’ai fait un blog…d’humour (tout ce que j’ai récolté c’est une demande de partenariat avec vends-ta-culotte, mais j’ai eu la chance de refuser).

    Perso, dès que c’est sponso ou faux sponso, j’évite, le discours est souvent biaisé et ça ne me donne pas l’info que je veux savoir. En revanche une nana qui reçoit gratos le truc mais reste honnête, ça se sent et ça me plaît

    • De toute façon, quand c’est sponsorisé (donc rémunéré avec des vrais sous et non des produits), le discours est écrit par la marque (la plupart du temps) donc on n’apprend rien de plus que la pub. Mais le test des produits, c’est différent 🙂

  14. Je suis assez d’accord, surtout que les grosses pubs / sponsors se sentent à des kilomètres comme on dit x)
    Je fais souvent de la « pub » pour des produits mais ce sont des produits que j’achète, je n’aurais jamais pour idée de démarcher pour recevoir des produits dont je serais quasiment obligée de faire l’éloge même si ils ne me plaisent pas !

    • Heum, je pense qu’il s’agit surtout de se mettre d’accord avec la marque avant : bien lui faire comprendre qu’on a envie de le tester et que notre avis sera honnête. En général, les marques sont d’accord si on explique bien notre état d’esprit. Bon, évidemment, c’est aussi une façon de le dire (plutôt que de dire que le produit est bon à jeter – sauf si c’est vraiment nul – vaut mieux expliquer pourquoi il ne nous a pas convenu).

  15. Alors là je suis tout à fait d’accord avec toi ! Sur mon blog tout est clair j’annonce la couleur. Je recherche des partenaires je ne le cache pas et chaque articles ou les produits ont été fournis c’est précisé et les personnes sont remerciés c’est le moins que l’on puisse faire. Déjà par honnêteté pour nos lectrices et par respect pour les personnes qui nous envois des produits.
    Pour moi cette démarche est une évidence ne pas le faire serait une tromperie ni plus ni moins. Après on peut me juger car certaines personnes sont jalouses mais c’est tout un travail de trouver des partenaires. Parfois on est contacté spontanément mais c’est pas le plus souvent. Derrière il y a un vrai travail de recherche, de contacts, d’échanges de mail, je justifications de la bonne marche du blog. Ca ne tombe pas du ciel, loin de là.
    En tout cas je te remercie pour cette article car cela devait être dit !
    Bises
    Lilly

    • J’apprécie ce genre d’état d’esprit parce que je préfère les blogs qui indiquent clairement leus positions : produits reçus, partenariats recherchés,… Je ne lynche aucunement les blogueuses cherchant des partenariats, comme dit ça permet de faire vivre un blog. Qui prend énormément de temps !

  16. Moi je suis tout à fit d’accord sur la necessité d’indiquer qu’un produit à été offert, sauf que je sais que je le dis dans le texte de l’article, j’essaie de l’intégrer, tout simplement par ce que j’aime bien pouvoir remercier la marque sans me contenter d’une mention laconique en bas de l’article. Bon après, je ne vois pas trop l’interêt de stigmatiser des phrases génériques du genre « j’ai eu la chance de » « j’ai trouvé dans ma boîte aux lettre », par ce que si hein, recevoir des produits, ça reste une chance, ça reste agréable, et parfois (souvent en fait) c’est effectivement une surprise (exemple: hier et aujourd’hui j’ai reçu deux colis qui n’étaient absolument pas prévu, je n’avais reçu aucun mail preliminaire, queudal).
    Mais sur le fond, je suis tout à fait d’accord, je pense que quelle que soit la façon de le dire, bah il faut quand même le dire.

    Là ou ça devient compliqué à mon sens, c’est par exemple sur des articles makeup. Genre, tu fais pas la revue du produit, tu l’utilise juste au sein d’un article. Je prends mon exemple particulier par ce que c’est celui que je connais le mieux, mais sur mon dernier tuto makeup j’ai utilisé l’abracadabaume pour mon teint. L’article concerne le maquillage de mes yeux, le teint je mentionne juste les produits utilisés en fin de billet.
    Est ce que je dois préciser que le pdt m’à été offert, alors que je ne mets aucun jugement de valeur dessus, que je n’en parle pas?
    Est ce que je suis censé me souvenir de chaque produit offert de façon à pouvoir le mentionner sur des utilisations ultérieures?
    C’est là ou ça me semble flou en fait, plus que dans le « produit envoyé pour revue »

    • Comme expliquer plus bas dans les commentaires, j’utilise moi-même ce genre de phrase (quand j’en ai la possibilité) mais je les trouve hypocrites lorsqu’elles sont là pour jouer l’ambiguité : le produit n’est pas spécifié comme offert concrètement mais la phrase est là quand même… (je m’exprime correctement ou tu ne comprends pas un traitre mot 😀 ?).

      Mon article s’adressait surtout aux produits reçus pour revues. Pour le maquillage, dans un tuto par exemple, le fait que ça ait été offert m’importe moins. Disons que ce n’est que secondaire finalement dans l’article, et même si le produit est mentionné, il n’est pas central dans l’article. Il ne sera qu’un produit parmi d’autres donc ne bénéficiera pas franchement d’une grosse pub. Moins délicat donc, qu’un produit masque ou une crème pour le visage qui fera l’objet d’un article à lui seul. Parce que dans un article make up, on y va pour le rendu final et non pour le produit en lui-même.
      Je sais que certaines blogueuses précisent tout, Babillages notamment indique les produits maquillage reçus lorsqu’elle fait un article tuto. Maintenant, est-ce à faire obligatoirement, je pense que non. Mais ce n’est qu’un avis personnel.

  17. J’adore ! Et je valide ton post ! Elles sont beaucoup trop nombreuses, en on eu la chance, certes, mais le minimum est de préciser, non seulement par respect pour la marque, mais pour la transparence des infos envers nous.
    En espérant que de nombreuses blogueuses voient ton post, ju te fais un poutou =3

    a+

    • Merci pour le poutou 😀 Mon post ne révolutionnera pas la blogo (celles qui n’indiquent pas la provenance n’auront pas une révélation divine) mais il fallait que j’exprime ma pensée 🙂

  18. Je suis d’accord avec toi, l’honnêteté veut que l’on indique que tels produits ont été offerts. Je ne suis pas non plus contre les partenariats en tous genres, si çà nous aide en quoi que ce soit, mais il faut être honnête envers les lecteurs.

    • Contre les partenariats, je ne suis pas (comme dit, faut-il encore qui rentre dans la ligne éditoriale du blog. Genre je vais pas m’associer pour parler salami quoi…). Honnêtes envers les lecteurs et l’indiquer permet aussi de remercier la marque.

  19. Hello, j’adore ton article et je suis totalement d’accord avec toi, C’est le minimum de précisé ou on à eu le produits, personnellement je n’ai pas se problème j’achète moi même mes produits ! En tous cas bonne continuation et chapeau pour l’article 🙂

  20. Je comprends ton desarroi, c’est vrai que ca parait honnete de le dire, et en plus c’est la loi! Moi, je n’ai pas ce probleme, je ne recois pas de cadeau (ou alors ce sont mes copines qui me les achete!). Je ferai bientot mon premier partenariat et je penserai a bien le noter! 🙂

  21. Et dans ces articles qui parlent de produits qui ont été offerts, rares ( voir pas du tout) sont les fois où tu vois « ça pue, c’est naze , mal taillé…  » 😉

    • Je pense plutôt que ça vient du fait que les marques envoient des produits qui sont surs de plaire à la blogueuse à la question. Mais j’ai déjà vu des avis négatifs, très négatifs sur des produits : chez Babillages notamment.

  22. Mes connaissances en la matière datent d’il y a un an, mais à l’époque ce qui m’a été répondu par la répression des fraude est qu’il n’est pas du tout obligatoire de signaler lorsqu’un produit a été reçu d’une marque.
    L’obligation (et l’article de loi) ne concerne que la rémunération financière, et non pas en nature.
    Il n’y a donc AUCUNE illégalité à ne pas mettre une mention lorsqu’on a reçu le produit.

    Et personnellement je trouve l’idée contraire assez c**.
    Si on se réfère à ce qui se passe aux USA, le terme « article sponsorisé » s’applique à tout avantage financier ou en nature.
    Et si on devait l’appliquer en France ça deviendrait n’importe quoi …

    Je prends mon cas personnel.
    Pour chaque article il faudrait que je précise :
    – quand j’ai reçu du l’argent en échange (ce que je trouve parfaitement normal)
    – quand j’ai reçu un bon d’achat en échange (ce qui est beaucoup plus fréquent qu’on ne veut bien l’admettre actuellement …)
    – lorsque j’ai reçu le produit (seul) pour test
    – lorsque j’ai reçu le produit (parmi d’autres) pour test
    – lorsque j’ai reçu le ou les produits avec un petit cadeau qui n’a rien à voir ?
    – lorsque j’ai eu l’information via la réception d’un communiqué de presse.
    – lorsque j’ai eu l’information au cours d’une soirée rincée par la marque.
    – STOP !!!

    Ça deviendrait n’importe quoi.
    Qu’on veuille être transparent c’est normal et il faut ab-so-lu-ment lutter contre ce que j’appelle « les menteries » … Mais l’excès de transparence nuit tout autant que les mensonges et les faux-plans de certains !

    L’année dernière (ou en 2010, je ne me rappelle plus) j’ai essayé de mettre cette nomenclature en place et le constat au bout de deux mois était relativement simple :
    – c’était une prise de temps et un excès de transparence justificative qui polluait l’article, et dont une partie des filles se fichaient
    – quant aux filles qui ne s’en fichaient pas, elles disaient elles même que ça biaisait leur lecture de l’article.

    Donc assez de « bouh c’est mal de pas faire la distinction entre ce que t’achète et ce que tu reçois » parce que c’est en jouant les ayatollah de cette doctrine qu’on stigmatise nos plumes et qu’on oublie d’être « vraiment » objective, qu’on ait claqué notre argent de poche ou reçu le produit qu’on est en train de juger.

    Personnellement j’ai fait fi de cette réflexion sans fin et je ne m’en porte pas plus mal.
    D’ailleurs ça m’emmerderait tout autant de devoir faire le distinguo :
    – « livre offert par une amie »
    – « livre offert par une marque »
    – et « livre offert par une marque dont l’attachée de presse est une amie et je ne sais pas si ça va pas me rendre subjective dans mon jugement »
    😀

    (Désolée, j’ai encore écris un pavé mais ça faisait longtemps qu’on avait pas mis le sujet sur le table. ^^)

    • Merci pour les précisions, j’ai cherché sur leur site mais rien sur les blogueurs. Ma question a donc trouvé une réponse : pas d’obligation de signaler qu’on l’a reçu. N’empêche, ça ne change pas mon avis là-dessus : je préfère que ce soit indiquer.

      Je te rejoins sur le trop de transparence : effectivement, tu n’as pas à te justifier de tout (offert par une amie, par une attachée de presse qui est mon amie, par le père Noël,…). Mais une mention « information reçue par la marque » ou « produit reçu par la marque », sans les distinctions que tu fais, suffit amplement non ? C’est évident que pour des filles recevant de nombreux produits/communiqués de presse (comme toi par exemple), c’est plus difficile et je le conçois. Je suis donc d’accord sur l’excès de franchise : y a des choses, clairement, on s’en fout. Mais une indication ne fait pas de mal.

      Nous ne sommes pas d’accord je pense sur ce point, mais je comprends ton point de vue. Je ne le partage pas, c’est tout 🙂 Après, je suis une petite blogueuse et peut-être que mon jugement se ressent de ce statut également.

  23. Cet article est vraiment très bien écrit, forcement j’approuve la totalité de ce que tu souhaites exprimer…et je suis vraiment très flattée que mon nom ou plutôt pseudo soit cité 🙂

    Je suis peut-être simplement en désaccord sur une petite chose, je pense que quand une blogueuse utilise la phrase « j’ai eu la chance de tester… » ce n’est pas forcement pour leurrer les lectrices mais surtout pour exprimer sa gratitude envers la marque qui lui a offert le produit, et qui va lire l’article par la suite.
    Maintenant, je pense ce que je dis plus haut uniquement si les mots qui suivent cette phrase sont en total accord avec ce que la blogueuse pense du produit réellement que ce soit bon ou mauvais.
    Mais ce n’est pas réellement un désaccord 😉
    Encore merci de m’avoir cité dans ce superbe article ! ❤
    Bisous
    Céleste "Jacuzzibubbles"

    • J’ai beaucoup aimé ta charte, sans langue de bois, c’est pour ça que j’ai relayé ici 🙂 Comme j’expliquais précédemment, la phrase « j’ai eu la chance de tester » ne me hérisse les poils que lorsqu’elle est dans le contexte pour dire à sa lectrice, avec ambiguité évidemment, que le produit est reçu sans l’indiquer clairement. Sinon, c’est une chance bien sur, moi parfois je l’utilise ^^

  24. bon, moi je suis une bloggeuse culinaire alors ce n’est peut etre pas tout à fait la meme chose mais « chez nous » c’est affiché à chaque fois. Perso je note dans mon titre d’article « partenariat # 12 » et je trouve tout à fait normal de le stipuler !!! car pour les lectrices qui ne sont pas elles memes bloggeuses c’est important de savoir que notre article est sponsorisé et que la marque fait des campagnes de pub …

    • J’avais déjà remarqué que les blogueuses culinaires étaient bien plus « transparentes » que les blogueuses mode ou beauté. J’apprécie l’honnêteté de la blogo culinaire, et au final, ça ne change rien à la lecture de l’article !

      • (en pleine réflexion sur le pourquoi du commun de la blogo culinaire).

        Me demande (fin jsais pas, fin ptêtre)(si tu as compris la référence, t’es forte!) si cette honnêteté ne vient pas de :

        1/ peut-être que les bloggeuses culinaires ne sont pas encore autant attrayantes pour les marques que ne le sont les bloggeuses mode. Parce que à mes yeux c’est quand même de la folie : même le moindre petit blog mode a des partenariats et de la pub sur le côté ! Donc pour le sponsor cuisine, c’est encore assez « rare » pour être notifié.
        2/ peut-être que l’activité cuisine est différente. en cuisine, il est très facile de réinventer même avec les mêmes ingrédients. on peut toujours faire qqchse de nouveau juste en rachetant de la farine. alors que la bloggeuse mode (et aussi beauté..) doit racheter toujours plus, quitte à aller dans la surenchère pour poster toujours plus. et « l’amour » du produit se perd au profit de la quantité (la lectrice ne reviendra pas si le même jean est porté 5 jours de suite !). on arrive dans l’ultra consommation et du coup on ne prend plus la peine de dire ce qu’on achète ou pas…

        Pour ce qui est des aspects légaux, je me poser tout de même beaucoup de questions (j’en parlais sur CD) et ai par exemple refusé d’organiser un concours.

      • Je pense effectivement que les partenariats en cuisine sont plus rares que ceux en mode (surtout) et en beauté (dans une moindre mesure). Mais il est vrai que les partenariats en mode sont une source d’inspiration sans limite pour la blogueuse : je pense que si elle devait tout acheter, cela reviendrait cher, très cher. Pour une blogueuse beauté aussi, mais là encore dans une moindre mesure : les maquillages peuvent être réinventer à chaque fois (pas le teint, évidemment). Mais il est vrai que la blogo cuisine est moins prise de tête (du moins ce que j’en vois) et c’est très agréable !

  25. hello, et bien je suis novice et je découvre, !!! moi qui achète mes produits !!! parfois je fait des demande d’échantillons à certaines marques par mail ou courrier, mais c’est rare que la réponse soit positive et quand elle l’ai je le fait savoir, c’est tellement rare pour moi ! lol ! en tout cas ton article est super !

    • Je demande aussi des échantillons parfois, ça me permet de voir si ma peau ultra réactive supporte ou non le produit (c’est ballot quand tu dépenses tes sous pour un produit que tu ne supportes pas…) et j’ai rarement des réponses positives… Mais certaines marques sont très sympas et en donnent, ça dépend 🙂
      Merci pour ton commentaire en tout cas !

  26. bonsoir
    ton article me fais plaisir et reflète ma pensée, moi, aillant passé la trentaine, j’approche même de la quarantaine(snif), j’ai découvert le blog il n’y a pas si longtemps que çà. Quand mon blog a commencé à marché en terme de lecture, j’ai aussi demandé des échantillons à des grandes marques pour en parler, nada, une seule réponse, votre demande est en liste d’attente (et çà va bientôt faire 2 ans), enfin bref, je pense aussi que les blogs sponso, c’est bien pour celles qui les tiennent et que cela ne durera pas, je pense que les lecteurs et lectrices recherchent l’authenticité (enfin je l’espère lol), c’est aussi pour çà que j’ai décidé un jour de parlé de mes flops test produits.

    • Maiiis c’est jeune encore la quarantaine : de plus en plus de blogueuses ont passé la trentaine et ça fait du bien 🙂 J’apprécie énormément de lire les flops beauté, on sent que la personne est sincère (même si, pour elle, c’est pas drôle…)
      Bonne continuation dans la blogo 😉

  27. coucou ça va ?? j’ai un peu de temps pour te lire !!! on en a parlé l’autre jour et je suis bien d’accord avec toi, la transparence est super importante, ne serait ce que par respect pour les lectrices !! super article, ton coup de gueule valait la peine !

  28. C’est assez surprenant que tu parles de cela alors que j’ai lu un article à ce sujet sur internet (via une publication d’amie sur facebook) il y a à peine une semaine! Ca concernait les lois belges (car mon amie est effectivement belge) mais le contenu était semble-t-il le même. Et je dois dire que je suis tout à fait d’accord avec toi! Un peu de transparence ça fait du bien! Après tout, si les blogeuses existent c’est grâce à leurs lectrices, alors elles leurs doivent bien ça (en plus de respecter la loi). Nous qui n’avons pas les moyens d’acheter les vêtements qu’elles portent, on est quelque part contentes d’apprendre que ce sac ou ces chaussures lui ont été offertes et qu’au fond, elle est comme nous (je n’ai cependant rien contre les gens ayant la chance d’avoir des moyens financiers important!). Et c’est vrai que quelque part, ça les éloigne de nous de jouer ce petit jeu. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je t’écris ce soir. Je lisais les commentaires en réaction à cet article pour avoir l’avis d’autres lectrices quand j’ai remarqué que tu répondais à tous les commentaires et ça, ça m’a fait plaisir car nombreuses sont celles (et ceux) qui ne répondent pas. Je comprends que cela prenne du temps mais les lectrices font l’effort de commenter elles aussi…

    J’en profite pour t’inviter à venir d’écouvrir mon univers: http://darlingest.free.fr/

    Au plaisir de te lire de nouveau!
    Em

    • Tiens je n’ai pas vu cet article, tu pouras me donner le lien 🙂 ? C’est vrai que le manque de transparence les éloigne, ça fait un peu reine dans sa tour d’ivoire… et ça finit par lasser les lectrices à force.
      Je réponds à chaque commentaire (ou presque) parce que j’estime que si la personne a pris la peine de commenter, je peux lui répondre 🙂
      Je clique de ce pas sur ton lien

      Bisous

  29. Personnellement, je ne sollicite jamais les marques et ne parle sur le blog que des produits testés ET approuvés. Je me refuse à faire de la pub pour des produits que je n’aime pas même s’ils m’ont gentiment été envoyés par la marque.

    Du coup, ça m’arrive de dire « j’ai eu la chance de » ou « oh surprise dans ma boite aux lettres » parce que c’est la stricte vérité. Je considère que les produits qu’on m’envoie sont une chance et toujours une surprise puisque jamais réclamés.

    De toute façon, dans cet univers, il ne faut pas être dupe, les blogs qui parlent de produits achetés avec les sousous de la blogueuse sont rares. Mêmes les recettes de cuisine ou les tuto de couture/ tricot… de certaines sont proposés par des marques (parfois même sans aucune rémunération pour la blogueuse qui devient un véritable un espace publicitaire). Et oui…

    Enfin, après reste que la qualité des articles et la spontanéité de certaines blogueuses est à prendre en compte et vaut la peine de continuer à croire à cet univers plutôt réactif et pointu.

    Bises les filles 🙂

    • Je comprends ta démarche sur le refus de la pub pour des produits que tu n’as pas apprécié. Je suis un peu dans le même cas : si un produit ne me convient pas trop, s’il est moyen-moyen, je n’en parle pas. Par contre, s’il m’a particulièrement déçu ou que je trouve que la marque ne précise pas son utilisation (par exemple, indiqué pour peaux sèches alors que le produit n »hydratera pas assez), j’en fais un article. Simplement pour aider des personnes dans leur décision d’achat.

      Comme je l’ai indiqué dans les commentaires, « j’ai eu la chance de… » ne me gêne que dans le contexte que j’ai indiqué : lorsque les filles l’utilisent pour éviter de dire que le produit a été offert. Sinon, moi aussi j’utilise cette phrase parfois !

    • Ca m’énerve ça ! Les lectrices ne sont pas des cruches mais des personnes douées d’intelligence… Alors bon, les phrases alambiquées, ça va 5 minutes mais ensuite, on ressent un vrai ras-le-bol !

  30. Moi je n’ai pas la chance d’être sponsorisée mais je ne desespère pas qu’un jour mon blog soit reconnu. J’avoue même que je serai même très flattée que certaines marques fassent appel à moi pour leurs tests produits. Mais je suis tout à fait d’accord avec toi l’honnêteté envers les lectrices est primordiale. Lorsque l’on écrit un article on se doit d’être objective et impartiale. Les lectrices nous font confiance lorsque l’on vante les mérites de tel ou tel produit. Elles se fient à notre jugement. Mais alors comment faire confiance à une bloggeuse sur les qualités d’un produit si elle nous berne sur sa provenance ou son acquisition. Si un jour un telle opportunité s’offrait à moi je le ferai savoir à mes lectrices. Car comme tu dis un produit n’a pas la même valeur pour celle qui s’est saigné pour se l’acheter ! Et ce n’est pas mon portefeuille qui dira le contraire 😉

    • Une blogueuse me disait qu’il n’y avait pas de blogueuse influente, mais surtout des blogueuses qui étaient là depuis longtemps. Ca fait réfléchir ! En tout cas, je suis contente de voir que tu feras preuve de transparence : un blog sincère de plus, ça fait du bien 🙂

  31. Il me manque juste un abonnement pour arriver aux 30 sur HC !!
    Mais je te promets dès que je reçois le moindre truc d’une marque je le mets en rouge !!
    Plaisanterie mise à part, comme toi j’ai remarqué quand la blogueuse change de ton… dommage nous ne sommes justement pas des magazines féminins …
    Merci pour ce bel article qui me fait vraiment du bien (tout le monde n’est donc pas hypocrite…? lol).

    • Tout le monde n’est pas hypocrite, j’aime à le penser 🙂 Certaines blogueuses font ça très honnêtement, assument de demander des partenariats et de l’indiquer ensuite sur leur blog. Ca fait du bien, un vent de fraicheur !

  32. Pingback: Mon Côté Fille » Bloguer en « toute transparence » ou en « toute objectivité » ? Que faut-il dire (ou pas) sur les produits reçus ?

  33. J’aime bien ton article qui met parfaitement les choses au point 😉 Comme beaucoup, j’aime la transparence, ce n’est pas compliqué d’écrire « Billet sponsorisé » et ça renforce la crédibilité des autres revues.
    Heureusement certaines blogueuses à grand nombre d’abonnées sont parfaitement claires !
    En tout cas, je suis tranquille, je démarre tout doucement dans la blogosphère, je doute d’avoir un jour ce genre d’état d’âme 😆

  34. Pas une experte en droit ? Oh que si ;). En tout cas, tu as mis le doigt sur un truc qui m’horripile chez certaines blogueuses : « Oooh, mon nouveau sac/vernis MACHIN, je ne suis qu’amour <3" – "J'adooore MACHIN" – "Ce parfum MACHIN est sii subtil et délicat, il sent la licorne :D" (alors qu'on sait très bien qu'une femme ne porte pas 50 parfums, mais elle, elle arrive à être fidèle à tous ceux la !).

    Miss U, continue de toujours aussi bien bloguer 🙂

  35. Pingback: Quand bloguer sert sournoisement à faire vendre | Ma vision du web social

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s