Krav maga, c’est fait pour moi ?

Aujourd’hui, nous allons sortir un peu du coté beauté pour s’intéresser au sport. Pas n’importe lequel : le krav maga. Je dois avouer que je suis réfractaire au sport : je hais le jogging (courir sans but pour bruler des calories, sans moi), les salles de sport je n’en parle même pas et la piscine, je tolère quelques allées-retours mais je me lasse très vite (et les sports collectifs de ballon, depuis le jour où je m’en suis pris un pleine puissance dans la tronche, j’évite également).

J’ai fais de la danse pendant des années et j’ai du arrêter, mais ne pas bouger m’a manqué. Qu’est-ce que je pourrais bien faire du coté de chez moi (traduire : en campagne) qui me ferais le bouger les fesses ? J’ai entendu parler du krav maga, ça m’a intriguée et j’y suis allée jeter un oeil. Pour être complètement fascinée.

J’en ai fais assez peu, trois mois exactement (mais intensivement, c’est-à-dire trois fois par semaine, des cours d’une heure et demi ou deux heures). Assez pour en parler. Je vous épargne tous les courants (j’ai fait de l’opérationnel krav maga, mais il existe tout un tas de courants).

Choisir correctement son instructeur et ses cours

S’il y a bien une chose que j’ai retenue, c’est que le krav maga, ce n’est pas des brutes se tapant dessus mais bien un savoir qui se transmet entre l’instructeur et ses élèves. Le mieux est encore de jeter un oeil avant de commencer (assister en tant que spectateur à un cours est le meilleur moyen de voir l’ambiance). L’instructeur doit corriger, motiver et arriver à faire dépasser ses limites.

J’ai eu beaucoup de chance, je suis tombée sur un instructeur génial qui non seulement apprend correctement mais en plus arrive à motiver comme personne. En trois mois, il a réussi à me faire prendre conscience de la nécessité de réagir très vite, d’oublier la peur et la douleur (et me faire des cuisses en béton, aussi).

Ne pas avoir peur des coups

Evidemment les protections sont là (protéger la poitrine et les parties génitales, je vous assure que c’est INDISPENSABLE !). Mais on ne porte pas de casques et le ventre et les cuisses sont exposées. Ces trois mois, j’ai eu droit à deux coup de coude dans la tête (et j’ai vu des étoiles !), des bleus immenses et des contusions. Mais c’est également ça, se défendre : apprendre à encaisser et à continuer malgré la douleur.

Cette chose est à porter sous ton pantalon pour éviter de te souffrir le martyr à cause d’un coup de genou trop violent.

Ne prenez pas peur : on ne souffre pas le martyr et ce n’est pas plus dangereux que les sports de ballons (cf mon ballon sur mon nez, et après on s’étonne qu’il n’est plus droit !). Mais il vaut mieux être prévenu : on ne danse pas en tutu, on apprend à se battre.

Cours mixte ou spécial femmes ?

Mon école proposait les deux, et j’ai suivi les deux cours. Je suis tentée de dire qu’il vaut mieux assister aux cours mixtes : ce sont rarement des femmes qui nous agressent. Et quand on s’exerce, pour taper fort, il vaut mieux être en face d’un mec qui encaisse (bon, toi ensuite, tu galères : je me suis déjà retrouver sur les fesses à cause d’un coup trop brutal).

Oui, on fait cette tête là quand on se bat. Qu’on se le dise !

Les cours femmes sont souvent plus « doux » (tu auras aussi des pompes mais les exercices seront plus light) mais les techniques apprises peuvent être différentes. Par exemple, comment réagir quand une grognasse te tire les cheveux…

Pour progresser vite en revanche, il faut absolument suivre des cours avec des hommes. On sent le niveau monter bien plus vite.

Stages ou cours réguliers ?

Des stages sont souvent proposés. A mon sens, ils servent plus à se perfectionner qu’à apprendre réellement. Pour intégrer les mouvements, comme une chorégraphie, il faut absolument pratiquer régulièrement. Et ce n’est pas un stage tous les deux mois qui aideront… alors oui, pour des situations particulières (agression devant un distributeur, étranglement) ça suffit. Mais pour apprendre à réellement se protéger, il faudra être plus assidus !

Et le coût, dans tout ça ?

Le krav maga n’est pas cher mais demande un petit investissement de départ. Tenue correcte obligatoire (t-shirt, éventuellement du club, baggy, baskets de salle) et protections (coques pour la poitrine et protection pour les parties sensibles), j’en ai eu pour une soixantaine d’euros. Il faut bien farfouiller sur le web pour trouver les meilleurs prix !

Le prix des cours en eux-mêmes varient, moi je payais 40€/mois pour tous les cours de la semaine (soit un tous les jours : renforcement musculaire, combat, krav maga mixte et femme).

Une assurance civile est obligatoire (si je casse le bras à mon coéquipier, vaut mieux ne pas avoir à payer) et c’est une cinquantaine d’euros à l’année je crois.

Et pour finir, un joli reportage de France 2 sur le Krav Maga et les femmes

Dès que je peux reprendre, je le fais. J’ai appris à avoir confiance en moi, à toujours me tenir sur mes gardes et les réflexes de protection (réagir vite, frapper là où ça fait mal). Dans mon club, les plus anciens aidaient les débutants et le niveau montait en moins de deux. J’en ai parfois bavé (lorsqu’on fait moins de 50kg et qu’on se bat avec un type qui en fait 80, c’est légèrement tendu) mais je ne regrette rien du tout. Si la discipline est quasi-militaire, le loisir n’en ai pas moins grand.

Et vous tentée ? Ou déjà expérimentée ?

Publicités

16 réflexions sur “Krav maga, c’est fait pour moi ?

  1. mais c’est violent ton truc là !!!! nan je rigole !!! ça doit être super pour apprendre à se maîtriser, et ce n’est pas si cher que ça, vu le nombre de cours qu’il y a par semaine !!
    à lundi !!

    • C’est très légèrement violent mais on s’y habitue (et puis disons que on apprend à se défendre donc pas contre des gens doux comme des agneaux ^^). Par contre, tu as raison, ce n’est pas cher du tout !

  2. Je trouve que les sports de combat sont vraiment une pratique intelligente, et utile à la fois. Non seulement tu te défoules mais en plus tu apprends des choses qui peuvent potentiellement te servir. Au delà de ça, je suis comme toi & j’ai vraiment un prob avec le sport. J’ai fait un peu de tout : boxe, jogging, danse, etc mais jamais rien ne me motive sur la longueur. Mais, je dois te dire qu’un cours de self défense ça me plairait pas mal.

    • C’est dur de tenir toute une année pour un même sport ! En tout cas, je ne peux que te conseiller d’aller au moins assister à un cours (voir si ça te plaît), c’est très enrichissant 🙂

  3. J’ai peur que ce ne soit trop violent pour moi. Mais un degré en-dessous, j’avais commencé le tae kwon do, qui est assez musclé aussi et j’avais adoré. J’ai arrêté parce que le prof était un gros macho qui ne voulait pas de filles dans son cours… mais j’adorais ça! Ca défoule, ça muscle énormément les jambes et ça donne confiance en soi, en effet. Et puis faire des sauts retournés comme Buffy, c’est la classe!

  4. Jamais essayé, moi je fais du Ki Max, tu te défoules sur un punching bag, j’aime bien donner les coups moins les recevoir^^ J’avais commencé avec le tai fit (fitness, au lieu d’une choré avec des mouvements de danse, c’est coups de poings et de pieds) mais tu donnes les coups dans le vent, j’aime bien le fait d’avoir le sac!
    Ca a l’air super sympa , en plus le côté « j’apprends à me défendre » me plaît bien, mais je suis assez chochotte=D

    • Si tu es chochotte, vas à des cours femme parce qu’avec les hommes, c’est assez brutal ^^ Je ne connaissais pas le Ki Max, ça a l’air top pour se défouler ! On avait quelques fois utilisé les punching bag au krav maga, ça fait des bras en béton et ça détend incroyablement 🙂

  5. Super ton article ! J’ai tenté le Krav il y a un an, et ça ne m’a pas plu. Mais au niveau de l’ambiance, car les mecs étaient un peu lourds, même le prof et je n’ai pas su imposer de limites ! En plus je n’ai pas appris grand chose car ils n’osaient pas me donner de coup de peur de me faire mal ! Je pense que je retenterai quand je trouverai un club qui propose des cours seulement pour les femmes ! Car au delà de ça, ce sport est vraiment très intéressant !

    • Effectivement, l’ambiance fait beaucoup et si en plus les mecs sont lourds, dans ce genre de sport, merveilleux. Au moins dis-toi que tu connais quelques bases et que tu ne t’es pas fait mal 😉
      Je ne sais pas où tu es, mais si tu as un club OKM près de chez toi, n’hésites pas : j’ai rencontré quelques instructeurs de là-bas, et ils étaient tous ultra pros !

  6. Très bon article, intéressant, bien que cette discipline ne me tente pas. Je fais déjà pas mal de sport. En fait, dans le genre art martial, c’est le kendo qui me plait beaucoup.

    • Une sportive, courageuse ! C’est vrai que le krav maga est une discipline assez spéciale, on aime ou on aime pas 🙂 (par contre, ce n’est pas un art martial : on n’y apprend pas à donner de « jolis » coups de pieds retournés par exemple, c’est vraiment de la technique de self défense).

  7. bonjour
    merci pour ton article, je me pose la question d’en faire , je suis une femme de50 ans et je sais pas si c’est adaptée, je suis sur paris, donc les cours sont plus chers mais il y en a plus et il y a toutes les écoles.
    merci encore

    • Si je peux te conseiller un école sur Paris (je ne sais pas du tout où tu te trouves ^^) c’est l’école d’opérationnel krav maga. Pour m’être renseignée sur les autres cours dispensés (pas tous évidemment ^^), ils sont moins adaptés pour la vie de tous les jours et plus axés art martial que self défense. A voir ce que tu préfères 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s