A-t-on encore besoin des conseillères beauté ?

Voilà la question que je me suis posée hier soir. Philosophique me direz-vous, mais indispensable.

Lorsque j’étais encore jeune, naïve et très sympa, je répondais « oui » à la fameuse question des vendeuses ultra maquillée et je ressortais toujours avec des teintes qui ne m’allaient pas, ou simplement déçue parce que finalement, j’avais dépensé une somme astronomique dans des produits que je ne porterais jamais parce qu’ils ne me correspondaient pas. Je m’étais encore fait avoir.

Si toi aussi tu prends peur lorsque ta conseillère ressemble à ça…

J’ai donc développé une parade qui consistait soit à me cacher dans les rayons soit à décliner poliment son offre (je te rassure, c’est cette méthode que j’utilisais le plus). Mais j’étais vite larguée et j’appelais finalement la conseillère à l’aide et la même situation se reproduisait. Bref, il ne me restait plus qu’à éviter tout contact avec une parfumerie et à rester condamner avec mes cernes de 10 pieds de long.

Et j’ai découvert internet. Ses conseils, ses swatchs, ses astuces… bien réels cette fois : pas de poudre aux yeux ni de conseils bidons. Et il y avait ses prix aussi : des réductions toute l’année, ses marques qu’on ne trouve pas en France et le panier d’achat sans bouger de chez soi. Dès que j’avais un problème, je faisais appel à Google (my friend !).

Sauf que… Youtube et consors ne t’aide pas à choisir la couleur de ton fond de teint et il a bien fallu que je me résolve à faire confiance à la gentille dame de chez Mac pour la nuance de mon anti-cerne. Et figurez-vous qu’elle a tapé juste !

Et si finalement, ça dépendait juste des boutiques et du professionnalisme des conseillères ? Et si ce n’était pas toutes des mutants au teint orange et à la démarcation visible ?

Sephora, ou l’art de te filer du fond de teint deux teintes plus foncées pour un effet bonne mine

Depuis, je fuis toujours les vendeuses chez Sephora. J’y ai eu trop de mauvaises surprises. Malgré tout, je suis consciente qu’elles sont obligées de se maquiller, mais honnêtement, leur met-on le couteau sous la gorge pour qu’elle se tartine de couleur carotte, smocky violet et rouge à lèvres orange ? Non. Tu noteras donc que la première chose à faire est de regarder sa conseillère… et de décider de lui remettre ta peau et ton visage entre ses mains.

14 réflexions sur “A-t-on encore besoin des conseillères beauté ?

  1. Tu as résumé pourquoi je n’ai pas trouvé le fond de teint parfait. A chaque fois que j’ai été conseillé chez Séphora, j’ai clairement vu que c’était beaucoup trop foncé.
    Mais il doit bien y avoir des exception😉
    Bises

    Alison

  2. Ayant travaillé comme maquilleuse-conseil pour une autre enseigne, je peux te dire que oui le maquillage à la truelle est obligatoire, et que ça fait même partie de ton contrat, écrit noir sur blanc. J’ai essayé une fois de me présenter avec un maquillage nude normal, et ils m’ont limite virée… ils m’ont envoyé me tartiner d’orange en urgence avant que les clientes ne voient ça.
    Oui il y des ordres pour vendre des nuances trop foncées, « parce que la cliente veut avoir bonne mine ».
    Le jour où on pourra enfin conseiller les clientes correctement, ça sera mieux pour tout le monde !

    • Je comprend pas ce qui passe par la tête de certains managers… Plutôt que de conseiller le fond de teint orange soit disant bonne mine, pourquoi ne pas conseiller la terracota en plus du fond de teint (et l’expliquer comment l’appliquer) ? Non seulement c’est beaucoup plus joli, mais en plus ça fait une vente de plus… C’est quand même hallucinant !
      Idem pour le maquillage, la cliente lambda ne sort pas avec un smocky et une bouche ultra rouge ! Pourquoi pas un smocky + RAL rosé ? Tu es quand même maquillée quoi… Bref, je te rejoins, le jour où on pourra conseiller les clientes correctement, tout le monde appréciera !

      • Oui, absolument, les managers sont encore à appliquer les techniques de vente des années 70, ce qui ne marche plus du tout de nos jours ! Surtout que tout le monde serait gagnant, on vend beaucoup mieux quand on fait un joli maquillage adapté et facile à porter, ça met aussi la cliente en confiance vis-à-vis de la marque, ça fidélise, et tout le monde est de meilleure humeur !
        Dieu sait qu’on a tenté de leur expliquer mais non, pour eux, la cliente veut de la bonne mine orange, du fond de teint hyper épais, une grosse couche de poudre… horreur ! J’adorai mes clientes et faire du conseil (adapté, tant pis pour le manager, et tant pis si j’ai été virée), mais le côté « se forcer à vendre un produit parce que c’est la nouveauté même si ça leur convient pas », ça ne me manque pas du tout !
        Je trouve ça bien que les clientes râlent, comme toi dans ton article, ça fera peut-être bouger les choses !

  3. Mercredi après-midi je me rends chez sephora. Je voulais acheter le fond de teint diorskin nude et la poudre libre de chanel ( investissement = 80 euros), mais j’hésite sur la couleur, une vendeuse se rapproche et me propose son aide, j’accepte, on ne sait jamais. Elle prends un flacon avec une teinte déjà trop foncé à vue d’œil mais c’est pour « avoir bonne mine » selon elle, et me demande de tendre mon bras pour tester le produit sur la main… Je la remercie et sors de ce magasin, je tente la même chose chez marionnaud et la également la vendeuse, oui pour moi se ne sont pas des conseillères mais bien des vendeuses, m’applique le produit sur la main. Alors non seulement faut qu’elles arrêtent de se maquiller comme des cagoles ( écrit dans leur contrat quoi sur je doute de cette close) et qu’elles apprennent un minimum leur métier. Alors je choisirais ma teinte seule, si je me trompe je ne pourrais m’en prendre qu’à moi même. Cela m’agace car d’autres personnes se font avoir.
    Désolé pour ce long commentaire
    Bises

    • Aaaarg déjà le test sur la main quoi… on ne teste JAMAIS sur la main, mais sur la mâchoire ou un peu plus bas dans le cou. Quand comprendra-t-on qu’on a pas la même carnation sur le visage que sur le corps ?
      Certaines sont bien conseillères (elles sortent d’école) mais chez Sephora, beaucoup viennent d’une simple formation commerciale… forcément on s’y connait moins (quoique, certaines sont douées :)).
      Bref, à partir du moment où les enseignes comprendraient qu’un vrai conseil de pro fidéliserait la clientèle, on sera toute plus contente…

  4. Totalement d’accord, je ne pense pas que ça dépende de la marque mais plutôt de la conseillère à qui on a affaire.
    Mais c’est vrai que je suis déjà sortie de chez Sépho avec un teint de citrouille, et que je n’ai jamais eu de mauvaises surprises chez MAC:-)

  5. Franchement je fuis aussi les Sephorettes. J’ai toujours en mémoire le jour où je leur ai demandé la primer potion d’Urban Decay et que le dame m’a regardée avec des yeux ronds genre « ké kel mé di celle là » (oui avec cet accent). Puis bon, comme y a quand même des commissions et des chiffres à faire elles sont toujours tentées de te vendre des trucs qui sont merdiques juste pcq c’est les produits qui valent le plus cher. Bref t’as bien raison, on s’en passe !

  6. Je suis une conseillère beauté (pas à Séphora mais en parapharmacie) et je dois avouer qu’elles me font peur à moi aussi: trop trop maquillées, on voit la démarcation du fond de teint c’est un peu abusé….

  7. Coucou, je fais confiance à mon institut de beauté pour les conseils, les tests aussi bien pratique pour se faire une idée …. En parfumerie je profite des maquilleurs professionnels souvent présents pour montrer et tester les produits…. J’ai ainsi été maquillée par une équipe de shiseido, et j’ai appris plein de chose comme ma couleur de peau ( depuis je peux acheter les fonds de teints par correspondance sans me tromper) , les soins, comment soigner la peau…. Bref, je crois que oui ça dépend de la conseillère en effet, mais ça m’a pas empêché d’être mal conseillée comme tout le monde je crois !

  8. article tres interessant…. je me souviens encore d’une jeune vendeuse de chez sepho qui me conseillais de prendre un ton au dessus pour avoir bonne mine et a qui j’avais repondu que j’aimais avoir l’air malade lol
    cela dit mercredi je suis allée chez douglas ds ma nouvelle ville ils etaient en plein deballage de carton mais la dame m ‘ a demandé si j’avais besoin de renseignement. je lui dis non tres septique. et puis vient le moment de choisir la teinte de mon fond de teint et la j’hesite. je lui demande donc et elle me conseille la teinte le plus claire entre les deux que j’avais choisis. elle me propose donc de me l’appliquer pour verifier. bon ok . je vais m’installer. Alors deja bien que débordée de travail la bonne dame a passé beaucoup de temps avec moi. premierement elle me démaquille avec une lotion dior. et me dis oulalala comme votre peau est reacive et déshydratée. et la on peut dire qu’elle a tapé juste. elle va donc chercher une lotion plus adaptee. et la revelation cette lotion est geniale. elle m’explique qu’elle est a base d’azulene et que c’est tres adapté pour moi. elle me pose alors pleins de questions sur ma routine et me conseille des gestes beautés. ensuite elle applique le fond de teint et me dit votre carnation pale est tres belle il faut en profiter il faut juste mettre un peu de blush !

    Tout ca pour dire que cette dame etait tres pro et vraiment tres competente elle m’a réconciliée avec les conseillère et elle a gagnée une nouvelle cliente parce que croyez moi je vais délaisser sepho pour douglas qd ils’agira d’acheter des produits qui y sont dispo !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s