Travailler dans une boutique de cosmétique (de luxe)

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir (ou presque).

Depuis le mois de septembre, j’ai la chance de pouvoir bosser dans ce que j’aime : la beauté. Enfin, les produits dont on se tartine le visage, plus précisément. Souvent rêvé, souvent critiqué aussi, j’aimerais abattre quelques clichés qui ont la vie dure. TRES dure.

Cliché n°1 : se tartiner de maquillage, on adore !

On a souvent l’impression que les conseillères beauté vont dans une soirée costumée. Ok, j’exagère peut-être. Mais qui n’a jamais pris peur suite à la vue d’une sephorette ou d’une conseillère Lancôme ? Smocky et bouche rouge peuvent faire fuir plus d’une cliente (moi inclue) sous le prétexte de ne pas avoir envie de lui ressembler et que si le neutre ne doit pas être son fort.

Pour faire court, je ne me maquille JAMAIS les yeux + bouche (ou juste  dans les grosses soirées). J’ai la chance de pouvoir porter ce que je veux, que ce soit extravagant ou très simple. Seulement, plus on porte de couleurs et plus la cliente voudra ce que vous portez (pas toute, évidemment). D’autre part, certaines enseignes ont des chartes obligeant leurs conseillères à arborer ce genre de maquillage (Sephora notamment).

Rassurez-vous, vous ne sortirez donc pas en clown.

Et pour la petite anecdote, je me maquille très peu quand je ne travaille pas. Tout comme mes collègues. Il faut bien laisser notre peau respirer !

Cliché n°2 : une conseillère beauté, ça parle maquillage tout le temps (soir et week-end inclus)

Un peu comme les banquiers qui ne parlent que d’argent. Contrairement à l’idée reçue, nous avons d’autres centres d’intérêts que notre petite personne et nos ongles dédoublés. Il arrive même qu’on parle de mondialisation, droit et autres sujets légèrement plus intellectuels.

D’ailleurs, bien souvent les conseillères ont des BTS (et non pas un simple CAP – même si je ne dénigre pas ce diplôme !) et souvent très qualifiées avec une licence professionnelle en management ou cosmétologie. Pour l’anecdote, ma prof de cosméto qui a été conseillère chez Sephora (entre autre) avait un BTS esthétique cosmétique, une licence en pharmacie et un master en marketing. Bref, nous ne sommes pas des ânes.

Cliché n°3 : C’est un monde de fille, ça parle tout le temps dans votre dos !

Euh…question suivante ? Si là où je travaille, on s’entend toute très bien, le milieu de la parfumerie est assez particulier. Tout le monde se connaît (ou presque) et la rivalité entre marques/filles est courante. Rares sont celles qui affichent clairement leurs inimitiés et la (fausse) gentillesse est de mise. Je ne voulais pas arriver à la remarque ultra sexiste de « c’est une monde de femmes ! » mais force est de constater que l’ambiance est loin d’être honnête. Dommage.

Cliché n°4 : la conseillère beauté peut tout tester en avant première !

Si on reçoit effectivement des commandes avant la mise en rayon, il nous arrive parfois que des clientes nous informe de la réception de nos prochains produits (vu dans tel ou tel magazine). En fait, les journalistes (et les blogueuses !) reçoivent bien avant nous les nouveautés et il m’arrive parfois de glaner des infos…sur le net.

Cliché n°5 : la conseillère beauté est couverte de cadeaux des marques !

Evidemment, les marques ne cherchent pas du tout à faire d’économies… Si les stars/blogueuses/journalistes sont bien gâtés, les vendeuses que nous sommes le sont un peu moins.

Bien sur, nous avons reçu des produits lors de formation pour pouvoir les tester. Mais cette pratique est loin d’être désintéressée : il s’agit de nous les faire tester pour mieux les vendre par la suite.

On a le droit également aux anciens testeurs quand de nouveaux arrivent. C’est soit pour notre salle de bain, soit la poubelle. A savoir que les produits visage, c’est juste suicidaire d’en prendre (avec les clients qui ont mis leurs doigts dedans…yeurk) mais les produits cheveux et corps, sans problème !

Dans certaines marques, c’est à Noël que les employés sont gâtés avec des « pochettes de noël » garnies de produits. Parfois, on a droit à de petits cadeaux… toujours dans un souci de mieux vendre. Mais c’est bien sur agréable et surtout, très motivant !

J’espère que j’ai vu répondre à quelques unes de vos interrogations et changer un peu l’image (souvent faussée !) des vendeuses en parfumerie. Si vous avez des questions, n’hésitez pas, j’y répondrais avec plaisir.

17 réflexions sur “Travailler dans une boutique de cosmétique (de luxe)

  1. Je suis passé chez Séphora hier et le maquillage des conseillères m’a effarée!! C’est vraiment ridicule de leur demander de se tartiner comme ça (et contre productif, en prime!)

  2. Intéressant ton article, je suis d’accord avec toi on a bien trop de clichés. Mais en même temps quand je vois que certaines vendeuses n’y connaissent rien, ça me mets un peu en rogne. Une fois, je me suis faite maquillée par une vendeuse Nars, au final je ressemblais à un clown !!
    Et combien de fois on m’a fait tester la teinte d’un fond de teint sur la main !
    Au risque d’être un peu extrême, c’est comme si j’allais chez le médecin et qu’il me disait que j ai un rhume alors qu’en fait j ai la grippe.
    En bref certaines ne connaissent pas du tout leur boulot.
    Mais heureusement, elles ne sont pas ttes comme ça!
    Ms du coup, mtnt je me sers toute seule.

    Bon courage à toi!

    • Etonnant pour Nars, en général les conseillères d’une marque en particulier sont formées et issues de formation esthétique. Ca fait perdre un peu la crédibilité de la marque quoi !
      Pour le fond de teint sur la main, ça peut être un commencement voir si on est assez proche de la carnation mais le choisir seulement en l’étalant sur la main… comment dire… ça ne sert à rien du tout !

  3. Ca me fait rire quand tu dis que ce monde est loin d’être honnête ! C’est vrai que nous les filles, on a souvent tendance à se tirer dans les pattes !! Il faut bien l’admettre ! Sinon ton article est très intéressant, je pensais que vous receviez + de cadeaux que ça et surtout que vous étiez un peu mieux informées sur les nouveautés !!

  4. Les conseillères des Séphora de ma ville sont maquillée plutôt léger et avec goût. Sauf une qui doit avoir des problème avec son fond de teint poudre.
    Après comme Gala je pensais plus de cadeaux et plus d’infos nouveautés.
    Bises

  5. Hihi, parler droit xD ! Tu as bien raison, il ne faut pas réduire quelqu’un à sa profession (quoique les juristes .. plus formatés tu meurs).

  6. Coucou ! Article très intéressant🙂 Je suis également dans ce milieu, pas facile mais ma passion pour les cosmétiques est tellement immense que j’ADORE !
    Quel est ton poste exactement, conseillère de vente ? Dans quelle boutique ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s