Crèmes solaires visage : laquelle choisir ? [Comparatif]

Je ne vous apprends rien, l’été est (en général, quand Dieu météo n’est pas en grève) synonyme de soleil. Et soleil, ça signifie protection solaire (pas dans la tête de tout le monde, on est d’accord – m’enfin le problème n’est pas là aujourd’hui).

Si je ne fais pas toujours attention au reste de mon corps (la vilaine !), j’applique consciencieusement une protection sur mon visage et mon décolleté (IMPORTANT : la face lisse et le décolleté ridé étant assez courant si on l’oublie…). Mais j’ai du tâtonner avant de trouver une protection convenable. Il faut dire qu’avec tout le choix qu’on nous propose, rien qu’en grande surface, la tâche n’est pas aisée. Comparatif de trois crèmes solaires.

Le match des trois solaires !

C’est un peu LE truc à coté duquel on ne peut pas passer : le fameux spray invisible. Acheté en catastrophe dans un drugstore espagnol (ça existe ?!) parce que j’avais oublié ma crème solaire dans la chambre d’hôtel (boulet bonjour), je suis moyennement convaincue. Si pour le corps, je n’ai rien à redire, je la trouve franchement nulle pour le visage. Je vais te dire pourquoi.

Elle est grasse. Une poudre est obligatoire sous peine de ressembler à une frite luisante (et pourtant j’ai la peau sèche alors imagine un peu sur une peau grasse…).

Elle contient de l’alcool en énoooorme quantité. C’est le premier ingrédient (alcohol denat). Donc les peaux sensibles vont morfler : rougeurs, brulures,…

Malgré tout, elle a ses avantages : elle protège à la fois des UVA et UVB (très important, toutes les crèmes ne le font pas !), est transparente (et conviendra donc à toutes les peaux, même foncées) et a un prix très correct (une douzaine d’euros pour 200ml). Mais je vous conseille de l’appliquer plutôt sur le corps, qui souffrira moins de la présence d’alcool.

Pour celles qui font régulièrement leurs courses chez Leclerc, la marque devrait leur dire quelque chose : Inell est la marque distributeur des produits de beauté. J’ai craqué sur leur crème « spéciale visage et décolleté » parce qu’elle avait une action hydratante. Elle est plutôt pas mal, mais quelques points négatifs font que j’hésiterais à la racheter.

Elle est grasse. Là encore, je dois la poudrer pour ne pas luire. J’ai beau l’appliquer et attendre, la couche est toujours grasse.

Elle rend blanche. Déjà que je suis pâle au départ mais alors quand j’applique cette crème, je peux carrément jouer sans maquillage dans The Walking Dead.

Elle est ultra siliconée. Ca ne me dérange pas des masses mais j’aime bien laisser respirer ma peau de temps en temps.

En dehors de ça, j’aime beaucoup son action hydratante (même si j’ajoute une crème en-dessous). Son prix est tout petit (8€ pour 75ml mais pour les détentrices de la carte Leclerc, 3€ sont crédités sur la carte). Je la rachèterais probablement.

Ma crème visage préférée. Elle est bio et ne contient donc pas de filtres chimiques mais des agents réfléchissants le soleil, je préfère. C’est aussi pour ça qu’elle est teintée (pour éviter de se retrouver blanche) mais elle s’adapte à des carnations claires à très claires (je suis plus réservée sur des peaux mates mais je n’ai pas essayé). Deux points négatifs par contre.

Elle sent mauvais. Je suis incapable de décrire l’odeur mais je n’aime vraiment pas. Et l’odeur ne s’estompe pas pendant la journée, j’ai beaucoup de mal.

Elle coûte chère. J’ai eu la chance de la trouver en solde à -50%, elle m’a donc coûté un peu moins de 7€ pour 40ml. Il en faut peu, mais à presque 14€ au prix fort, elle est un peu hors budget pour mon compte en banque.

N’oubliez pas la crème, en ville comme en vacances (comme une Thalasso en Tunisie ?*). C’est hyper important, même quand on ne voit pas les rayons du soleil. Dois-je ajouter que les UVA/UVB accélère le vieillissement prématuré de la peau (rides et tâches brunes)…?

Et vous, vos crèmes solaires chouchoutes ? Et votre protection, tous les jours ou parfois ?

*lien sponsorisé.

Publicités

Klorane ou Garnier : le match des cheveux gras !

Le shampoing sec, c’est un peu mon ami des jours de flemme (ou d’urgence). Pour gagner une journée supplémentaire et ne pas ressembler à une friteuse, je dégaine allègrement mon pschit en tube.

Je n’ai jamais été tentée par le changement de ce côté : mon Klorane, utilisé depuis des années (bien avant l’engouement des shampoings secs), me convenait parfaitement. Mais lorsque je suis tombée sur une offre « satisfait ou remboursé » de garnier, je n’ai pas hésité à sortir ma carte bleue. Persuadée que j’allais détester (c’est du garnier, et je suis légèrement déçue par à peu près tous les produits de cette marque), j’ai été surprise…

Si le shampoing sec Garnier est un spray, le tube Klorane est un tube en plastique sans gaz propulseur. D’un point de vue écologique, c’est évidemment Klorane qui gère mais je dois dire que le spray est plus pratique pour viser.

De même, le tube garnier (en alu je pense, j’suis pas hyper au point sur les métaux) est bien plus solide que le tube plastique de Klorane.

La shampoing sec Klorane me fait penser à du talc : poudre très fine, légèrement parfumée et blanche. Hyper volatile, on en retrouve un peu partout (sur nos vêtements, dans la baignoire voire même dans les yeux pour peux qu’on ne sache pas correctement viser). Le spray garnier est un spray (heum, je m’épate parfois !) très rafraichissant et surtout, invisible.

Ceci n’est pas de la drogue mais du shampoing sec !

Les deux sont équivalents. Si le mode opératoire n’est pas le même (un peu de patience est requise pour le shampoing sec Klorane puisqu’il faut le laisser agir 2 minutes – personnellement je ne le fais jamais et je coiffe directement…), les résultats sont identiques : les cheveux ont plus de volume et ne sont plus gras.

Le souci est que le Klorane laisse des particules blanches dans mes cheveux. Je suis très brune et les racines blanches, c’est un peu craignos. Le spary Garnier étant transparent, je penche plutôt vers celui-ci. D’ailleurs, il donne un plus joli volume.

Le seul point négatif que je vois au shampoing sec garnier est qu’il contient de l’alcool. Pour le moment, cela ne déssèche pas mes cheveux mais me picote un peu. Sans parler du long terme, où l’alcool risque de dessécher mes racines.

Environ 9€ pour le Klorane contre 6€ pour le Garnier (pour la même contenance), la balance penche encore en faveur de Garnier.

Résultat du match : Garnier grand gagnant ! Incroyable mais vrai, la marque d’hypermarché détrône la leader cheveux des parapharmacies !

Et vous, un shampoing sec chouchou ?

Match de Cup : le comparatif

Suite à l’article où j’expliquais que la cup (la fameuse coupe menstruelle en langage francisé) avait à peu près changé ma vie, je continue sur ma lancée en vous proposant un comparatif de cup et quelques conseils pour la choisir correctement. En espérant que cet article vous passionne autant que le précédent !

Certaines diront qu’il faut choisir selon le critère de l’accouchement ou non, je suis partisane du choix selon le flux (ne part paaaaas !). A savoir que la cup peut recueillir bien plus qu’un tampon (trois fois plus pour être scientifiquement exacte). Toutefois, si vous ne vous sentez pas tout à fait à l’aise (surtout si c’est la première fois que vous franchissez le pas de la cup !) prenez la plus petite taille. Personnellement, je n’aurais jamais franchi le pas avec une cup plus grande parce qu’avouons le : quand on a une cup en main pour la première fois, on la trouve toujours trop grande (mais c’est faux hein, évidemment !).

J’ai testé deux cup, à prix très raisonnables (sachant qu’une cup peut vous tenir des années du moment que vous en prenez soin – c’est-à-dire stérilisation à chaque fin de cycle).

A gauche, Femmecup*. A droite, Fleurcup.

Les deux ont leurs points forts, mais l’une d’elle aura-t-elle ma préférence ? Si ce sont tous les deux des modèles similaires en terme de taille (petit modèle, en gros), elles différent sur certains points. (Je leur met des majuscules, tout à fait : ce sont leur p’tit nom et y a un lien affectif !).

Si elles sont semblables en forme (c’est des cups, ça va pas ressembler à une fourchette quoi), la seule différence est la couleur.

La Femmecup est transparente, graduée en ml (millilitres pour les fâchés des abréviations) tandis que la Fleurcup se décline en plusieurs couleurs sans graduation. J’ai préféré commencé par une cup « ludique » (c’est pourquoi je l’ai prise en rose), juste pour me familiariser un peu avec cet étrange objet. Mais c’est une question de gout : certaines préféreront la sobriété, l’autre le girly.

Avantage match : égalité.

La Fleurcup a été la première et si la première utilisation a été plutôt laborieuse, l’habitude a finit par faire de l’insertion quelque chose d’aussi naturel que de boire un thé (tu peux aussi remplacer ça par café/jus d’orange/vodka, à ta guise).

La Femmecup a un peu de mal à de déplier et sa prise en main a été un tout petit plus délicate. Pour parler cru, il faut bien la placer à l’entrée sinon les fuites sont à prévoir. Moi qui avait l’habitude de la Fleurcup, j’ai eu du mal à voir là où ça clochait : il suffisait juste de quelques centimètres pour tout changer (merci, ceci n’est pas le titre d’un film porno).

Avantage : Fleurcup pour les débutantes, égalité pour les confirmées.

Fleurcup est très rigide là où Femmecup est bien plus souple. J’ai une nette préférence pour la Femmecup que je trouve plus agréable.

Le silicone (médical pour les deux) est plus « doux » sur la Femmecup ce qui contribue à la rendre plus confortable. Je ne dis pas que la Fleurcup est désagréable mais on a tendance a plus « oublier » qu’on porte une cup avec la Femmecup.

Avantange : Femmecup.

En promotion, les Fleurcup sont à 14.99€. La Femmecup coûte 22€. Toutefois, la Femmecup est livrée avec une petite pochette pour la ranger, plus pratique que la Fleurcup qui arrive seule.

Avantage : Fleurcup.

Si elles ont toutes les deux des avantages ou inconvénients, je penche pour la Femmecup que je trouve plus confortable et pour moi, c’est primordial. La Fleurcup se défend très bien, son petit prix et sa facilité de prise en main en feront une parfaite alliée pour les débutantes tandis que la Femmecup est (à mon sens) plus à conseiller à celles qui ont l’habitude/qui sont plus à l’aise avec leur corps.

Liens utiles :

Commander Femmecup

Commander Fleurcup

Forum pour parler cup

Et vous, déjà franchis le pas ? Tentée ? Ou carrément dégoutée ?

*Produit offert pour test.

Huile végétale VS huile démaquillante

Depuis que je me suis convertie au layering, l’huile est la première étape de mon démaquillage du soir. J’ai testé deux types d’huile complètement différente : huile végétale (dont l’huile est tirée des plantes, tu l’auras deviné, ici Kerasoin) et huile démaquillante « traditionnelle » (ici huile gélifiée démaquillante, dont j’avais fait la revue ici). Le match des huiles, c’est maintenant !

Qui remportera la palme de la meilleure huile ?

Texture

Gélifiée pour l’une (Galénic) et liquide pour l’autre (Kerasoin), les textures n’ont rien à voir. Pour se démaquiller, l’huile végétale est plus économique : elle s’étale plus facilement. Il en faut donc un peu moins : j’utilise 5 pressions (yeux compris) avec l’huile galénic, environ 3 pressions avec l’huile végétale.

Là où la Galénic bat l’huile végétale à plate couture, c’est lors du rinçage. Dès le contact de l’eau sur l’huile, elle se transforme en lait. Plus de gras, elle se rince ultra facilement (elle s’émulsionne quoi). L’huile végétale laisse un film gras (la rincer à l’eau ne sert à rien, disons le clairement) et il faut passer avec du savon ensuite. Et là encore, parfois je dois REpasser avec du savon : c’est long, c’est chiant et c’est pas pratique.

Efficacité

Tous les jours c’est blush + fards (souvent foncés) + mascara (ultra noir). Autant dire que je met la dose. Et autant dire qu’elles sont toutes les deux efficaces ! Je dépose une noix sur mes doigts et j’applique sur mes paupières, je répartis délicatement le produit (délicatement, ça veut dire que je ne frotte pas comme une forcenée sous peine de s’arracher tous les cils !). Sur ce plan, elles se valent même si j’ai une petite préférence pour la galénic qui vient à bout plus rapidement de mon mascara.

Ingrédients

Parlons des choses qui fâchent… Si la Galénic ne contient pas de parabens, certains ingrédients ont tout de même retenus mon attention (notamment les PEG). J’y suis un peu moins sensible que dans une crème parce qu’elle se rince mais j’aurais aimé peut-être une composition plus clean… même si elle est loin d’être dégueu ! De toute façon, on ne peut pas faire une huile qui s’émultione parfaitement avec des ingrédients 100% naturels (ou bien ?).

Les huiles de la marque Kerasoin contiennent 100% d’huile végétale. Attention à certaines autres marques (notamment Florescence) : les huiles contiennent du parfum et d’autres produits (gélifiants je pense). Ce n’est pas « mal » en soi, surtout que les parfums sont naturels en général, mais si vous cherchez du 100% naturels, lisez la liste des ingrédients d’abord.

Odeur

Odeur d’huile pour la Kerasoin (et les huiles végétales en général) et odeur caractéristique des huiles lavantes pour Galénic (un peu comme celle d’Eucérin), j’ai une préférence pour cette dernière. Mais c’est une question de préférence, aucune des odeurs n’est désagréable.

Prix

Bon, là, l’huile végétale écrase la Galénic… Environ 4€50 pour la Kerasoin et à peu près 21€ pour la Galénic. A voir combien de temps elle va me tenir mais pour vous donner une idée, l’huile végétale me dure environ 2mois pour 50ml. Un rapport qualité/prix imbattable !

Et finalement ?

Pratique et hyper efficace pour l’huile traditionnelle, économique et composition clean pour l’huile végétale, elles ont chacune leurs points forts et leurs points faibles. Moi je ne me suis pas fixée, j’aime beaucoup testé et je les utilise alternativement.

Et vous, adepte du démaquillage à l’huile ? Une préférence ?

Anti-cernes : la battle !

L’anti-cernes, c’est un peu mon indispensable maquillage. J’en ai PLEIN et j’en rachète toujours. Pas de meilleur moyen pour avoir l’air réveillé et fraîche comme la gelée du matin (alors que tu sens encore la tequila – j’arrête, j’abuse). Et comme j’en ai essayé plein (disons que mon but ultime sera de les essayer tous, y a moyen et je suis sur la bonne voie !), j’ai décidé d’en confronter 5 et de les noter.

5 anti-cernes testés par mes soins, sur mes crevasses

1. KIKO, full coverage concealer

Bon, que dire ? Je l’ai acheté pour sa couvrance forte (c’est indiqué sur le paquet). Depuis il ne quitte plus mon contour des yeux.Il planque vraiment mes cernes (même s’ils se voient encore, faut pas trop demander) sans effet plâtre. En fait, il fait même carrément naturel (étonnant pour sa texture épaisse).

Il a tendance a dessécher un peu le contour des yeux mais une crème en dessous et ce problème est résolu. Il s’étale plutôt bien, même si je vous conseille de l’appliquer au pinceau pour un effet plus uniforme.

Niveau tenue, c’est plutôt moyen. Je dois faire des retouches en cours de journée. Malgré le fait qu’il ne migre pas dans les plis, il s’estompe. Mais en poudrant correctement, il vous tiendra la journée sans problème.

Point négatif, je n’en vois pas un seul… Peut-être le choix des teintes : la mienne est relativement claire et celle au dessus est un poil trop foncé. Ou alors c’est moi qui ne rentre pas dans leur gamme couleur !

C’est mon grand coup de coeur, mon chouchou au rapport qualité/prix imbattable !

Prix : 7€50. Existe en 4 teintes.

Et parce qu’une photo vaut toutes les explications :

A gauche, ma crevasse. A droite, ma crevasse camouflée.

2. MAC, Mineralize Concealer

Mon tout premier anti-cernes « pro » avec une couleur qui me correspond vraiment. Il a une couvrance moyenne à forte (un peu moins que le KIKO tout de même). Il masque plutôt bien les cernes mais aussi les imperfections (il est magique sur les boutons !).

Son gros point fort est qu’il ne déssèche pas du tout le contour de l’oeil. Sa texture liquide n’agresse pas, j’ai presque l’impression d’hydrater en même temps que je me maquille !

Sa texture est fluide, s’étale bien et se travaille bien. Je l’applique aussi bien au pinceau qu’au doigt, même si (comme d’hab) le rendu est meilleur au pinceau.

Niveau tenue, ça passe. Il ne file pas dans les plis mais s’estompe en fin de journée (certaines diront que c’est normal – effectivement – mais d’autres marques

Son point faible est son prix élevé (on est chez MAC), surtout qu’il part plutôt vite si vous en mettez tous les jours.

Prix : environ 20€ (je l’ai acheté en Suisse, peut-être qu’il était plus cher !). Existe en 13 teintes.

3. Yves Saint Laurent, Touche Eclat

Ouiii, pas la peine de me jeter des pierres, je sais que ce n’est pas un anti-cernes à proprement parler. Mais je l’ai longtemps utilisé en tant que tel.

Sa couvrance est, je dois l’avouer, plutôt faible. Pourtant, je continue à le porter. Tout simplement, même s’il ne camoufle pas les cernes, il illumine le regard et contribue à le rendre moins fatigué. Et, bizarrement, te rend plus « fraîche » malgré tes cernes.

Sa texture est fine et comme c’est un pinceau, l’étaler est facile (même si je le fais au doigt, personnellement).

Son gros point fort est que tu peux l’utiliser comme enlumineur (sa fonction première quoi). J’ai tendance à l’oublier en ce moment mais pour un coup d’éclat, il est parfait. Et surtout, il tient très longtemps. Une journée entière sans retouches, et sans poudrer !

Son point faible est son prix. C’est vraiment cher pour un anti-cernes donc à moins que vous n’ayez pas besoin d’un correcteur plus couvrant, abstenez vous.

Prix : environ 28€.

4. Essence, Natural Concealer

Un gros coup de coeur et une grosse déception en même temps ! Il a une couvrance moyenne, un peu moins que le MAC je dirais. Je l’aime beaucoup mais il est un poil trop foncé. Comme j’ai une peau ultra claire, il ne me convient pas vraiment.

Il s’étale bien, se travaille bien. Par contre, sa texture est relativement grasse. Moi j’apprécie pour mon contour des yeux très secs mais pour une personne à la peau grasse, la tenue va être désastreuse. Poudre obligatoire, et encore, je ne suis pas sure ! Je déconseille également de l’utiliser pour camoufler des imperfections telles que des boutons, il en couvre pas assez.

Son énorme point fort est (comme tous les produits Essence) son excellent rapport qualité/prix.

Prix : environ 3€. Existe en 3 teintes (ou 4, si l’une de vous a plus d’infos !).

5. Sephora, Light Touch

Le gros bide. Le truc qui planque uniquement les cernes inexistants. Bref, tu l’auras compris, je n’ai pas aimé. Utilisé en illuminateur, il passe encore mais en anti-cernes c’est juste impossible.

Je ne parle même pas de la couleur beige clair qui me fait ressembler à une carotte…

Son prix est, de plus, relativement élevé.

Prix : 10€90. 3 teintes.

Eye liner : le match !

L’eye liner, c’est un peu LE tuc à coté duquel tu ne peux pas passer niveau maquillage. Il suffit de jeter un coup d’oeil sur Hellocoton : il y a des astuces géniales tous les 4 matins (voire plus).

L’eye Liner, j’ai commencé il y a longtemps, trèèès longtemps, parce que j’ai les yeux tombants et le liner corrige ça inconito. Et aussi parce que c’est très beau. Relativement vite fait. Bref, c’est un peu l’eldorado du maquillage.

J’en ai testé pas mal, certains mieux que d’autres. Certains carrément nuls en fait, n’ayons pas peur des mots. Revues et tests ici.

Photo de famille : lequel a concquéri mon coeur ?

Eye liner Gel, Catrice

Un eye liner noir classique – un excellent basique !

Mon GROS coup de coeur. Il est génial ! Il est relativement facile à appliquer (enfin, quand on pas l’habitude du gel, il vaut mieux faire quelques tests pour éviter de se retrouver avec des pâtés) et il tient bien. J’ai un peu moins de mal à l’enlever que le Urban Decay mais il fait bien son job pour une journée. Attention à l’application, il sèche vite : donc vaut mieux se dépêcher si on veut un effet flouté.

Ce que j’ai apprécié est son tout petit prix et sa grande efficacité. Seul inconvénient, il faut un pinceau eye liner. Un pinceau biseauté est pas trop mal, mais j’ai pris le pinceau coudé eye liner de Coastal Scents. Une vraie merveille… Bon, autre inconvénient est de le trouver. Chez moi, en région frontalière c’est facile mais je sais qu’en France, Schlecker est un revendeur et Auchan (je crois).

Note : 9/10

Prix : 3.95€ le pot.

Urban Decay, 24/7 Waterproof Liquid Eyeliner

Un eye liner liquide facile à manier

Reçu avec la palette Book of the Shadows IV, cet eye liner liquide m’a très vite conquise. Le pinceau est maniable et les « poils » pas trop rigides ce qui permet une application assez précise. Il est assez facile à appliquer (si on prend son temps, pour les débutantes), la couleur est bien profonde et surtout, il tient toute la journée ! Avec lui, pas besoin d’avoir peur de la pluie, il tient un max. Même un peu trop : il faut un très bon démaquillant pour arriver à l’enlever. D’ailleurs, si quelqu’un en a un à me proposer… même ma Bioderma chérie capitule devant lui. Petit bémol : son prix !

Note : 8/10

Prix : 18€ chez Sephora.

Eye Liner Gel, Essence

Berlin Rocks - un joli violet foncé

Continuons avec les eye liner gel, voulez-vous (ou non d’ailleurs, vous pouvez donc directement passer au suivant). Cet eye liner est sympa… pas grand chose à en dire. Il ne m’a pas transcendé quoi. La couleur est chouette (un joli violet foncé), il a un nom cool (Berlin Rocks) et tient assez bien (mais des retouches en cours de journée sont nécessaires). Il met un peu de temps à sécher je trouve, c’est un peu ce que je lui reproche. Si vous cherchez un liner gel pas cher et qui fasse bien son boulot, vous l’avez trouvé.

Note : 7.5/10

Prix : 2.5€ le pot (si mes souvenirs sont bons).

Eye Liner Feutre, ELF

Un feutre biiiiiien sec !

La photo est tirée du site web, tout simplement parce que je ne les ai plus. Ils ont atteris… à la poubelle ! Je vous explique : j’avais prix le noir et le gris, parce que j’étais une gourdasse en pose du liner et que je ne jurais que par les feutres. Sauf que voilà, quand ils sont arrivés, il n’y avait aucune différence de couleur entre les deux. Ca commençait très mal ! Et le temps a passé et ils se sont desséchés. Quelques petites semaines et ils étaient inutilisables. Même à 1€, je l’avais mauvaise. En plus, ils s’appliquent mal sur les fards à paupières. Je déconseille fortement.

Note : 2/10

Prix : 1€ le feutre.

Eye Liner Feutre, Essence

Un feutre maniable mais pas si waterproof...

Acheté encore parce que j’étais une nouille en pose de liner, je dois avouer qu’il m’a plutôt déçu. Il se pose mal sur du fard (donc vaut mieux le mettre paupière nue, et pas nue vêtue de naked hein !), et ne tient pas longtemps (même en version waterproof). Son petit prix et sa facilité d’application rattrape un peu la note. Pour un make up rapide ok, mais pour un maquillage qui doit tenir une journée, il ne fera pas l’affaire.

Note : 5/10

Prix : environ 2€ le feutre.

PS : mon concours Corine de Farme est toujours ouvert ici.

Contour des yeux hydratant, le match

Au mois de juin, j’ai eu un souci assez singulier : mes paupières ont gonflé et j’ai eu l’impression d’avoir triplé mon âge à cause des plis disgracieux qui sont apparus sous mes yeux. Allergie à un mascara Lancôme (que je n’ai pas jeté 6 mois après l’avoir ouvert, on ne m’y reprendra plus à les garder trop longtemps !) , brulure et démangeaisons, bref j’ai dégusté. Pour soulager l’irritation, la pharmacienne m’a conseillé le Soin Contour des yeux apaisants d’Avène.

Assez efficace pour apaiser les brulures, c’est évident. J’ai senti une différence dès la première application. Il est relativement décongestionnant et au lieu de paraître 60 balais, je n’en paraissais plus que 40.

En revanche, niveau hydratation, ce n’est pas le top. Je l’ai essayé en soin quotidien depuis et je n’ai pas senti de grandes différences, à raison de deux applications par jour. Il n’est pas fait pour en premier lieu, mais ma pharmacienne (toujours la même !) me l’a conseillé en soin hydratant. Il ne lisse pas les ridules de déshydratation et n’apporte pas de confort à la peau. Trop léger pour les peaux sèches, à mon avis. D’ailleurs, son petit format s’épuise relativement vite.

Pour finir avec ses points faibles, il faut quand même souligner qu’il est impossible de se maquiller après l’avoir appliquer (pas de touche éclat, ni d’anti-cernes). Il fait des petites bouloches qui se voient dès qu’on applique un produit teinté sous l’oeil. Donc pas de maquillage !

Soin apaisant contour des yeux Avène, 14€ les 10ml environ en pharmacie.

Partie pour trouver un autre contour des yeux, j’ai essayé le Hydra+ Anti-fatigue de chez Roc.

Conseillé par ma pharmacienne, une fois de plus. Septique au départ (réduit les pattes d’oie et les cernes, ce n’est pas mon souci principal !), j’en suis ravie. Je l’utilise depuis une semaine et plus de problème de peau qui pèle. Les ridules sont lissées et moins visibles. Le contour des yeux est plus hydraté.

Lors de l’application, même si le produit se présente sous forme de gel, il apporte un confort immédiat. Et un anti-cerne se pose parfaitement après son application !

Concernant les cernes, je ne peux pas tellement juger. J’en ai peu et je n’ai pas vu de réelle amélioration. Peut-être sur des cernes plus marqués, la différence serait plus flagrante.

En tout cas, j’en suis ravie. Le petit plus est son prix : 13,5€ pour 15ml. Il en nécessite très peu pour son utilisation, je suis partie pour un long moment avec mon nouvel ami.

Verdict : Moins cher, plus hydratant et de meilleur contenance, Hydra+ de Roc remporte ce combat au la main !