Beauty flop : All About Eyes de Clinique

Je risque de me faire huer par une horde de blogueuses en colère, mais je prends le risque.

J’avais investis dans ce que je considérais (comme beaucoup d’autres) comme le Graal du contour des yeux. Au mois de février, j’avais la peau ultra déshydratée (qui pelait parfois) autour des yeux et j’avais besoin d’un sauveur. A 37€ le pot de 15ml, j’en attendais des miracles.

Le pot du désaccord

Je l’utilise depuis plus de trois mois maintenant, une fois par jour (et non deux). Tout simplement parce qu’il contient du silicone et je préfère laisser respirer ma peau la nuit. Je l’utilise chaque matin depuis presque quatre mois, je pense donc pouvoir en parler correctement à présent. Qu’en ais-je pensé (même si le titre bousille très légèrement le suspense) ?

Un pot tout bête. Je ne suis déjà pas fan du pot (miam plonger ses doigts plein de microbes) et encore moins de la couleur (de l’orange quoi). Je préfère largement un flacon pompe que je trouve plus pratique, non seulement ça évite de prélever le produit avec une spatule mais en plus, on peut mieux doser. Là, j’ai toujours trop ou pas assez de crème, c’est ultra gonflant.

Ayant pris la version « riche », la texture ressemble très fortement à une crème. Amatrice de fraîcheur, passez votre chemin.

J’aime beaucoup le coté « coccooning » (je le sors à toutes les sauces celui-là, non ?) : on a l’impression de poser une espèce de pansement autour de l’œil. Bref, rien à redire sur la texture.

Voilà les choses qui fâchent.

D’un point de vue immédiat, ce contour des yeux est parfaits. Avant, j’avais la peau qui pelait et appliquer un anti-cerne était juste inconcevable. A partir du moment où il a été mien, plus de soucis : je me tartinais le dessous de l’oeil et le tour était joué !

Seulement voilà, ce bidule est également un soin et doit donc tenir ses promesses (qui sont hydratation et réduction des cernes). J’ai de grosses ridules de déshydratation et des cernes, j’en attendais donc un petit miracle… qui n’a pas eu lieu. Mes ridules n’ont pas diminuée d’un pouce (ou alors microscopiquement) mais disons que si toi et moi on se regarde dans les yeux, on ne verra aucune différence. Il hydrate, c’est évident : mon contour des yeux se porte mieux que lorsque je ne faisais rien (encore heureux j’ai envie de dire). Mais c’est tout.

Je désapprouve aussi le côté « immédiat » de la chose : ce sont grâce aux silicones contenues qu’on a l’impression d’avoir un résultat tout de suite. Une sorte de cache misère. Pour moi, c’est tricher un point c’est tout.

Le problème est son prix prohibitif (t’as vu, j’utilise des mots trop cools !) : 37€ les 15ml. C’est se moquer du monde. Mais Clinique n’y peut pas grand chose sur ce coup là : blâme sur les grandes enseignes. On peut le trouver à 25€ chez Sasa et encore moins cher sur Ebay US.

Bref, je ne rachèterais pas. Il y a des tas de contour des yeux qui font mieux leur boulot pour un prix bien moindre. J’en ai pas mal à tester dans mes stocks, je vous tiens au courant !

Et vous, vos chouchous/flops spéciaux contour des yeux ?

(Au fait, vous aimez la nouvelle mise en page de l’article avec une jolie écriture pour les rubriques ? Je la trouve trop « grosse » mais sinon je trouve ça chouette, et vous ?).

Publicités

Maquiller son teint cadavérique quand on est malade

Vous le savez (ou pas), j’étais (et je le suis encore) malade.Je me mouche, je tousse et, en prime, j’ai l’air d’un clown (ou d’une alcoolique, vu le nez rouge que je me paye). J’ai connu des heures plus glamour.

Oui mais voila, parfois il faut sortir de chez soi et il faut même aller travailler (sans blague). Quand j’ai reçu un appel d’une boutique de vêtement pour y travailler la journée, pile où je ne sentais plus rien tellement mon nez était bouché (glamour bonjour – bis), j’ai dit oui. Et je me suis regardé dans le miroir. J’ai faillis les rappeler. Et j’ai finalement sorti l’artillerie lourde.

Je vais vous expliquer comment j’ai pu montrer ma tête sans faire décamper les clients.

Étape n°1 : Planquer les cernes de malade (au sens propre et figuré)

Pour ça, j’utilise d’abord mon contour des yeux clinique (n°1), que j’applique généreusement sur ton mon contour d’oeil (sans blague ?). Ensuite, je met sur mes cernes (et rien qu’eux, pas autour de l’oeil) le correcteur Mineralize de MAC (n°2). Il est relativement couvrant et ne déssèche pas car, en plus, il est hydratant (je l’aime d’amour).

Étape n°2 : unifier le teint et camoufler les rougeurs

C’est bien connu, quand on est malade, on est (souvent) rouge. Mes joues étant raccord avec mon nez, il était urgent de camoufler tout ça. Un coup de BB Cream L’Oréal (n°3) et bonne mine assurée (enfin pas encore, mais ça va venir !).

Étape n°3 : illuminer

Pour ça, j’ai deux alliés. Le touche éclat de YSL (n°4) est posé sur le reste du contour de l’oeil (donc en dessous et en coin externes), sur l’os de ma joue en partant de l’extérieur et en s’arrêtant au milieu de ma joue (c’est clair pour vous ?), sur les ailes de mon nez et en dessous de ce dernier. Il apporte de l’éclat et de la lumière, point non négligeable. Ensuite, j’utilise mon embellisseur de teint de chez UNE (n°5). Le nom anglais est Healthy Glow : c’est prémonitoire comme nom ! Donc j’utilise le kabuki UNE et je poudre ça sur tout le visage. Effet coup de frais garanti : j’adore son rendu !

Étape n°4 : blusher

C’est indispensable pour transformer vos rougeurs en jolie couleur printanière dans les champs (là, je délire). Mon blush (n°6) me donne tout de suite bonne mine, je l’applique donc sur les pommettes en remontant vers la tempe.

Pour le reste, j’ai fait très simple : un coup de FAP kaki très clair, un trait de crayon blanc pour illuminer le regard et cacher la muqueuse rouge, BEAUCOUP de mascara pour ouvrir le regard et un rouge à lèvre rosé sur les lèvres.

Et vous, des astuces ?

 

Aurais-je mis la main sur le Saint Graal du contour des yeux ? (+ Bon plan pour l’acheter moins cher)

Comme nombre de blogueuses beauté, je recherche activement une crème contour des yeux qui tiennent ses promesses. Point de poches ou de cernes à déclarer pour moi, mais une énorme sécheresse à ce niveau du visage. Ma peau PELE : il donc impossible pour moi de me maquiller correctement, pas d’anti-cernes possibles. Bref, une catastrophe.

J’ai essayé le contour des yeux Avène, qui n’ydratait pas assez et le ROC, dont j’avais parlé ici, un flop au bout de quelques mois d’utilisation. Il n’hydratait carrément plus rien.

En cherchant du coté des blogs beauté, un nom revenait souvent : le All About Eyes Rich de Clinique.

Serait-ce le Graal ?

Je suis allée demander un échantillon samedi dernier, pour pouvoir tester avant d’acheter (vu le prix, vaut mieux !). La vendeuse de Marionnaud, adorable (bien plus que chez Sephora, et très compétente – si vous avez besoin d’un conseil, allez plutôt chez eux ou Nocibé, ils sont adorables et pas radins en échantillons – fin du HS), m’en a prélevé une petite quantité pour que je puisse essayer chez moi. Evidemment, ça a marché du tonnerre !

Ma peau est ultra-douce et ne pèle plus, je peux mettre de l’anti-cerne tranquille ! Bien sûr, mes ridules sont toujours là, ça ne fait que quelques jours que je teste.

Je ne veux pas me précipiter pour donner mon avis, j’ai été bien trop déçue par des produits qui se révélaient sans aucune utilité sur le long terme. Mais il est bien partis pour devenir mon chouchou.

Un contour des yeux top, mais à quel prix ?

Autre chose qui fâche : son prix, 37€ environ. Pour 15ml. Hahaha la blague !! (j’ai acheté le mien à 23 et des poussières, grâce à un bon cadeau). S’il vous tente aussi, n’achetez pas en France ! Il est possible de le trouver à l’étranger, bien moins cher. Exemple sur Sasa.com, où il coûte environ 25€. Achetez-le lorsque les FDP sont offerts (jusqu’au 6 février, heure de Hong Kong) et priez pour ne pas avoir de frais de douane (vu le petit montant, ce serait très étonnant !). Attendez deux petites semaines et VOILA, pile dans votre boîte aux lettres !