Crème nutritive Avène : le mi flop

Je n’arrive pas à me décider si je l’adore où si je la déteste. J’exagère peut-être, mais elle a de gros points positifs et un énooorme point négatif.

La crème, bien entamée

En général, j’utilise la crème nutritive compensatrice riche de Avène l’hiver, lorsque ma peau est en manque de lipides (vent, froid et autres réjouissances). Mais sachant que ce mois-ci je travaille dans 8° sous la clim, j’ai besoin d’une crème doudou.

Elle fait extrêmement bien son travail : elle hydrate, nourrit intensément la peau (j’avais une peau très déshydratée il y a quelques temps, mais en une petite semaine cette crème l’a remise d’aplomb) et crée un film protecteur. Malgré sa richesse, elle s’étale bien. Elle est grasse, certes (enfin, c’est une crème nutritive riche quoi) donc uniquement pour peau sèche (les peaux mixtes lui préféreront sa version « light », la crème nutritive compensatrice).

Toutefois, elle est vraiment comédogène. Pourtant, je n’ai pas de soucis particuliers avec les boutons : j’en ai un tous les 36 du mois. Mais dès que je l’applique soit en trop grosse quantité, soit matin et soir, j’ai un rebond de points noirs et quelques boutons/microkystes qui pointent le bout de leur nez.

Ponctuellement, pour refaire une santé à sa peau en berne, pourquoi pas (à condition d’alterner avec une autre crème). Mais si vous comptiez vous tourner vers celle-ci pour votre routine matin et soir, je vous conseille de prendre une plus light pour l’un des deux.

Prix : une vingtaine d’euros pour 50ml.

Publicités