L’été indien avec le vernis La Roche Posay

Mais une couleur à tomber par terre ! Je t’explique : j’ai commandé sur Ebay un vernis La Roche Posay, qui répond au doux de « Orange Indien ». Déjà, tu connais l’orange qui vient d’Inde ? Passé outre cet incident culturel, je me suis fait la réflexion que, décidément non, ce n’était pas orange. En le posant, le rendu est sacrément canon mais si j’avais du m’arrêter à l’appellation, j’aurais hurlé de désespoir (heureusement que je ne suis pas une fille difficile, heum…).

Cherches pas, j’ai des doigts bioniques : ils vont toujours de travers !

Comme tu le remarqueras, le rendu est une espèce de rose-corail-orangé indescriptible mais terriblement beau. J’ai été très étonnée et agréablement surprise, moi qui cherchait une couleur similaire.

L’application est légèrement délicate quand on est pas prévenu de la consistance du vernis. J’ai l’habitude de mavala ou Essence (ou Benecos) qui ont une texture très fluide alors que celle de La Roche Posay est très épaisse. Il faut prendre le coup de main mais c’est une question d’habitude. Attention toutefois, il sèche très vite et il fait vite de petits paquets disgracieux si on prends 3 plombes à l’appliquer (comme moi quoi).

Le pinceau est très large mais il permet de faire l’ongle très vite et j’apprécie ce gain de temps.

Saches que je n’y ai pas fait d’allergies : il est SANS FORMOL, SANS TOLUÈNE, SANS COLOPHANE, SANS PARABEN (ouais, tout ça !). Il est possible de l’appliquer sur des ongles fragilisés : il est sensé être un soin également (grâce à la silice qu’il contient).

Les couleurs sont assez variées (même si ce n’est pas Essie non plus) et son prix assez raisonnable (environ 9€ pour 6ml).

Sa tenue est excellente. Je fais la vaisselle sans gants et depuis dimanche, il n’a pas bougé (à part un tout petit accro).

Et vous, les vernis maquillage La Roche Posay, déjà essayé ? Tentées ?

Publicités

Essie, mais pourquoi autant d’adoration ?

Depuis l’arrivée de la marque Essie en France, les billets passionnés et enthousiastes fleurissent sur la toile. Il suffit de visiter Hellocoton pour s’en apercevoir. Pour une fois, je ne vais pas faire le mouton : je l’affirme, je n’aime PAS Essie. Voilà pourquoi.

Seul rescapé de la marque, le vernis reçu dans la jolibox. Qui va finir dans un paquet cadeau pour Noël.

Raison numéro 1 : Le prix

J’ai découvert Essie il y a deux ans, bien avant que Monop’ en ait l’exclusivité. J’étais tombée amoureuse de OPI (hiiii !) et, vu le prix exorbitant de ces merveilles en France, j’ai commandé aux USA chez Transdesign. La folie Essie avait déjà commencé et j’en ai profité pour en commander un là-bas, environ 4€ avec les frais de ports. A 4€ la bouteille, je suis conquise. Seulement, par une opération mathématique savante, le flacon se retrouve à 11.9€ en France. On est trop fort, on arrive à multiplier les prix ! Honnêtement, à 11.9€, on peut trouver mieux. OPI, Mavala et même Bourjois qui fait des vernis top !

Raison numéro 2 : La contenance –  La durée de vie

Je vais me faire huer, mais je trouve la contenance trop grande. On va me rétorquer que le prix se justifie par la grande contenance et c’est évident. Mais déjà, je ne porte pas de vernis tous les jours de la semaine (je suis tellement douée que je mets une après-midi, plus ou moins) et surtout : il devient pâteux beaucoup trop vite ! J’ai du commander au mois de février un joli corail pour l’été et je ne l’ai porté que deux ou trois fois. Au mois d’août, il ne se posait déjà plus correctement. Donc si je le pose 4 fois à raison de 12€ la bouteille, j’en ai pour 3€ la pose. J’ai vu plus économique. Sachant que la bouteille contient le sigle 24M.

En comparaison, mes OPI (encore eux !!!) que j’ai depuis deux ans tiennent parfaitement la route.

Troisième et dernière raison : La tenue

Il faut savoir que j’applique une base et deux couches de vernis (je ne mets pas de top coat – c’est le mal – mais je peux comparer mes vernis comme ça). Essie m’a tenu deux jours sans retouche. Encore une fois, en comparaison avec mes OPI qui me tiennent 5 jours (facile !) et Mavala (quatre jours), je suis déçue.

Alors je sais, Essie a peut-être changé ses compositions, y a un tas de couleur topissimes et 11.9€ c’est pas cher en comparaison de Dior, Chanel and co. Mais j’attendais plus d’un vernis et tous ces points négatifs m’ont vacciné contre la folie Essie.