Avant, j’avais les cheveux secs. Mais ça c’était avant.

Avant, j’avais les cheveux secs. Mais ça, c’était avant (ou presque). Depuis, j’ai mis au point une routine de fou, éliminé les silicones de mes shampoings et masque (ma peau sera la prochaine) et gouté aux bases lavantes douces, tout va mieux. Retour sur une routine anti-sèche.

Shampoing, après shampoing, masque et huile d'olive

Tu noteras que sur les flacons blanc et rose, le texte est noté en allemand (NAN REVIENS !!) parce que la marque Alverde est allemande (on les trouve dans les DM). C’est une tuerie : des ingrédients naturels et bio, pas de phenoxyethanol, pas de silicones et des prix ridicules.

Masque avant lavage.

Je fais des bains à mes cheveux. Des bains d’huiles. Certaines diront que c’est infâme, mettre du gras sur du gras, beurk. En fait, il suffit d’attacher ses longueurs et d’éviter un contact capillaire avec qui que ce soit mais c’est ultra efficace.

J’utilisais l’huile de Macadamia de Melvita. Efficace, mes cheveux étaient extra-doux et son odeur pas si mauvaise. Mais à +- 9€ le flacon, qui se vide très vite quand on a des cheveux même mi-longs, je lui ai substitué…de l’huile d’olive. Celle qui me sert à faire le cuisine, oui oui. Alors j’ai un peu l’impression d’être une frite géante mais c’est vite compenser par l’aspect de mes cheveux. Elle est loin d’être aussi nourrissante qu’une autre huile végétale mais appliquée régulièrement, elle a des effets non négligeables.

Pour celles qui auraient une appréhension dû à leur tignasse grasse, pas de problème. J’ai moi-même des cheveux mixte (gras sur le cuir chevelu et sec aux pointes) mais ces bains n’ont aucune incidence sur la fréquence de mes lavages de cheveux. Ils sont toujours gras au bout de 2 jours, ni plus ni moins. J’essaie d’espacer un peu mes lavages pour ne pas les fragiliser (shampoing sec forever !) et j’ai l’impression qu’il regraisse moins vite.

Shampoings extra doux : 1 shampoing sur 2 (tu vas comprendre !)

Les essentiels, Melvita et Alverde : le trio de choc !

Comme tu peux le voir, j’utilise pas moins de trois shampoings. Pas en même temps, je suis pas complètement cinglée mais j’alterne pour que mes cheveux « ne s’habituent pas aux actifs » dixit les magazines féminins (que je lis en cachette). En fait, j’alterne parce que :

1. J’ai un max de shampoings

2. J’aime tester

3. Quand j’alterne, mes cheveux regraissent moins vite. Je ne me l’explique pas, c’est comme ça et c’est temps mieux.

Ce sont tous des shampoings sans SLS. Le Melvita et le shampoing solide Bonne Tête sont sans sulfate tout court, le Alverde contient une base lavante douce à base de Coco (sodium Coco-Sulfate). Bon, y a des polémiques à propos de ce tensioactif mais je le trouve beaucoup plus doux que le SLS et je ne vais pas jeter le flacon pour ce prétexte.

Ils font tous bien leur boulot et n’agresse pas ma tignasse , ce que je leur demande.

Après shampoing sans silicone : 1 shampoing sur 2.

Après-shampoing Alverde : on ne change pas une équipe qui gagne !

Je t’explique. Je me lave les cheveux avec de l’après shampoing une fois sur deux. Je t’entends déjà « HEIN ? NON MAIS ATTENDS N’IMPORTE QUOI CELLE-LA ! CA LAVE QUE DALLE ! ». En fait, ça lave même très bien et avec cette méthode de lavage, je tiens un jour de plus sans qu’ils soient gras (DANS LES DENTS). C’est la technique du Low Poo. Les américaines sont fan du NO Poo (sans shampoing, tu l’auras deviné) mais j’avais lu des avis qui disait qu’à force, les cheveux étaient ternes et cartonnés. Je passe mon tour.

Donc mon après shampoing est pour cheveux secs de la marque Alverde. Il coûte environ 2€ (j’vous met les nerfs hein ? Planifiez vos vacances en Allemagne !).

Masque : tous les shampoings (ou presque)

Masque Alverde et Franck Provost, le tout sans silicones

Vous vous en doutez, c’est un masque… Alverde ! Bien joué ! Il est pour cheveux secs (…) et fait bien son boulot. J’alterne avec Franck Provost et son pot jaune (sans silicones, encore une fois) mais il a tendance à m’alourdir les cheveux (heureusement que je l’ai bientôt terminé).

J’évite parfois les masques (sauf si tu j’utilise mon lisseur ensuite, là c’est O-BLI-GA-TOIRE). Je trouve que les cheveux ont plus de volume sans (même avec ceux « spécial volume » c’est pour dire).

Lisseur une fois sur deux

Et oui, j’évite de lisser mes cheveux plus d’une fois par semaine. Ce n’est un secret pour personne, la chaleur abime les cheveux. Je la règle donc au minimum (170° tout de même) et j’évite de sécher mes cheveux au sèche-cheveux (ou alors à froid). Le temps où ils sont indisciplinés, je les attache (y a tellement de tutos youtube !).

Pas de secret non plus : se couper régulièrement les pointes. On a beau appliquer le meilleur des soins, quand nos pointes sont fourchues, elles sont foutues (ne me remercie pas pour la vanne).

Je te garantie que si tu suis une routine comme ça, tes cheveux vont reprendre forme humaine. Ils deviendront même brillants et plein de vie comme dans la pub Head and Shoulders (je sais pas vous, mais moi je fantasme toujours devant les cheveux des filles de pub. Sans déconner, c’est possible d’avoir des cheveux aussi : volumineux/brillants/souples/lisses ?).

Publicités

J’ai les cheveux secs, que faire ? (Presque sans silicone inside !)

C’est lorsque ma coiffeuse a passé 10 minutes (oui oui, 10 minutes, montre en main) à me démêler les cheveux que j’ai compris que je n’allais pas y couper : je devais nourrir mes cheveux.

Seulement voilà, je n’ai pas un budget illimité et je suis assez réticente aux sillicones (normal). Je tolère les paraben (si y en a pas, c’est mieux, sinon temps pis). J’ai acheté la totale (shampoing, masque, huile, soin sans rinçage) et j’en ai fais ma routine. Verdict ? Un miracle ! Revue des produits.

Première étape : Huile nutrition intense, Le petit Marseillais

Posée en masque d’une nuit ou un quart d’heure, selon l’envie et l’humeur, cette huile nourrit intensément les cheveux secs. Je la pose avant chaque shampoing et, c’est bien simple, je pourrais presque me passer d’après-shampoing. Elle a une odeur délicieuse (mangue) est sans paraben, sans silicone et autres cochonneries. Seul impératif, faire deux shampoings pour éliminer le gras (mais bon, il faut TOUJOURS faire deux shampoings pour éviter aux cheveux de regresser trop vite, mais j’y reviendrais).

Son prix met tout le monde d’accord : environ 8€ les 200 ml. A raison de trois shampoing par semaine, j’estime en avoir encore pour 3 bons mois.

Deuxième étape : Shampoing Expert Nutrition, Franck Provost

Bon… avis mitigé. J’avais déjà essayé un masque Franck Provost qui m’avait enthousiasmé et j’ai acheté sans réfléchir le shampoing de la même gamme. J’ai regardé la composition une fois chez moi, beurk : SLS et paraben. Je lui pardonne parce qu’il laisse mes cheveux doux (étonnant pour un shampoing contenant du SLS) mais je ne rachèterais pas. Enfin bon, 750ml, je suis parée la prochaine année !

Environ 6€ les 750ml.

Troisième étape : Masque Expert Nutrition Franck Provost

Sans silicone (mais avec paraben, on ne peut pas tout – sauf avec le bio !), il a une odeur divine. Il nourrit énormément mes cheveux et je peux passer un peigne dedans sans casser une dent. Je l’utilise depuis un mois maintenant et je commence à voir la différence. Il faut le poser mèche par mèche et laisser poser 5 minutes puis rincer. Vos cheveux seront comme de la soie !

Environ 5€ les 400 ml.

Dernière étape : Soin sans rinçage Nutrition Intense Franck Provost

Je suis mitigée, encore une fois. Je met ce produit avant de me lisser les cheveux pour protéger les points mais, contenant de la silicone, j’ai peur qu’il abime mes cheveux à long terme. Donc pas plus d’une fois par semaine !

Environ 4€ les 150ml.

Au bout d’un mois (c’est court), je vois déjà une nette amélioration. Je vais continer et je vous tiendrais au courant !