Une peau bonnasse !

Pour la petite info, je présente ici une routine pour peau mixte !

Mais je ne parle pas de la peau sublime quand on revient de vacances au soleil : à ce moment-là, la couche cornée est épaissie par les UV donc les imperfections se sortent pas. D’où cette illusion (qui ne dure pas !) qu’elle est purifiée (attention au rebond en septembre !).

Moi je te parle de ta peau qui fait la gueule, qui est terne et qui multiplie les imperfections. C’est mon cas en été : surtout des microkystes et des comédons – c’est légèrement l’horreur. Du coup, j’ai adapté ma routine pour apporter un nettoyage plus approfondi et quelques produits pour l’éclat. Je te les dévoile !

Matin

Depuis quelques temps, je me passe uniquement une eau florale sur le visage avant ma crème. Normalement ce n’est pas l’idéal (le sébum dans la nuit, tout ça) mais depuis que je ne me nettoie plus le visage chaque matin, ma peau tire moins, est moins rouge et beaucoup plus belle. Donc je continue ! N’oublions pas qu’au départ, le sébum n’est pas l’ennemi n°1 mais plutôt un élément de protection de la peau…

Eau florale à la rose Sanoflore, crème hydratante Açai Kiehl's et UV Défense Kiehl's

Eau florale à la rose Sanoflore, crème hydratante Açai Kiehl’s et UV Défense Kiehl’s

Je suis dingue de l’eau florale Sanoflore, dont l’horreur est très sympa. Pour la suite, j’utilise la crème hydratante Açai Kiehl’s qui est malheureusement discontinuée (drame !). Et pour finir, une protection solaire urbaine (ni blanche, ni grasse : elle est presque magique) que j’utilise parfois en base de maquillage (mais le fond de teint tient moins longtemps qu’avec mes bases Shu, dommage !).

Soir

Le soir, c’est décrassage obligatoire !

Routine du soir, bonsoir

Routine du soir, bonsoir

Petite liste des produits utilisés :

*Huile démaquillante Shu Uemura : j’aimerais beaucoup craquer pour une huile bio… Mais aucune n’arrive à la cheville de celle-ci. Elle est sans huile minérale (attention, uniquement la rose et la ultime8 !), formulée pour les peaux mixtes et aucun maquillage ne lui résiste. C’est ma préférée d’entre toute (et vu le prix, elle peut !).

*Nettoyant Alverde : alors là, grosse – que dis-je – ENORME révélation ! Depuis que je l’ai découvert il y a 2 mois je ne jure que par lui (et j’en ai 2 en stock pour ne pas tomber en rade !). C’est le MEILLEUR nettoyant pour peau mixte que j’ai testé. C’est une crème nettoyante (qui ne mousse donc absolument pas !) mais extrêmement douce (grâce aux tensioactifs peu agressifs) malgré son action incroyable sur le grain de peau. A 2,25€ et bio, je ne vois vraiment pas comment il pourra être détonné un jour…

*Eau florale sanoflore

*Soin réparateur Midnight de Kiehl’s : que des huiles botaniques (certaines hydrogénées par contre) et essentielles pour réparer la peau. Depuis que je l’utilise, ma peau est lumineuse et parait beaucoup plus reposée. Je suis bluffée !

*Crème hydratante Avoir 20 ans de Fun’Ethic : après l’avoir reçu à Noël et testée quelques jours, je l’ai laissé de coté parce que pas assez hydratante pour ma peau. Du coup, elle réparait parfaitement les pointes de mes cheveux (je vous ferais probablement un article là-dessus, elle est merveilleuse pour ça !) mais point ma peau. Depuis que les températures sont montées au dessus de 20°C, elle est néanmoins parfaite niveau hydratation. Je pense qu’elle conviendrait parfaitement à des peaux normales ou mixtes à grasses.

 

Une fois par semaine

 

Brosse SOS pureté

Brosse SOS pureté

 

 

Cette brosse est extrêmement douce. Toutefois, elle décuple les effets du nettoyant donc pour ma peau plutôt sensible, je ne l’utilise qu’une à deux fois par semaine, pour éviter de trop fragiliser mon visage. Non seulement elle permet un nettoyage en profondeur ET en douceur, mais en plus, elle procure un massage très agréable. Reçue il y a environ 3 semaines par Mon Corner B, je vous en parlerais plus longuement dans un article dédié quand je l’aurais testé sur le long terme !

 

 

 

Pour finir, le dernier produit de ma routine. Je l’utilise après un gommage (ne chercher pas, mon gommage est maison : sucre + huile démaquillante et voilà !). Il est génial et ne contient pas de substances issues de la pétrochimie (tous les ingrédients sont autorisés par la certification BDIH – mais attention le produit n’est pas bio, la certification demande des points particuliers).

Ce masque purifie la peau, mais la rend aussi plus lumineuse et apporte un coup de frais. C’est mon deuxième pot et surement pas le dernier !

Masque frais Sirène

Masque frais Sirène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une marque, un spa ?

Lors de ma dernière virée chez Lush, j’ai appris qu’ils allaient ouvrir un spa. D’abord étonnamment surprise (ce n’est pas franchement le genre de la maison, si ?), je me suis vite rendu compte qu’une marque cosmétique avait tendance à ouvrir ses propres instituts. Et pour plusieurs raisons :

Le Spa Lush, à Londres

Etendre sa marque

Et la promouvoir également. On va en parler, ça va faire de la pub, bref tout bénéf pour ladite marque. Nuxe par exemple, possède 11 spas dans des endroits stratégiques : en montagne (Courchevel), en ville (Paris), en bord de mer… Et ces endroits sont connus pour être très touristiques… Une bonne façon de trouver de nouveaux clients !

Faire découvrir des produits

Avant de les acheter, je préfère essayer mes produits (et je sais très bien que je ne suis pas la seule !). Si l’on choisit un soin du visage (chez Caudalie notamment), on va tester des produits et, pour peu qu’ils soient efficaces, on les achètera. Un investissement pour la marque, en quelque somme.

Attirer la (déjà) cliente de la marque

Me prenant pour exemple (modeste petite blogueuse que je suis !), je vais préférer me faire chouchouter avec des produits de soins que je connais et que je sais que je supporte (comme Caudalie). Evidemment, ça peut être un point négatif : où est la découverte là-dedans ?! Mais tout dépend de ce qu’on recherche, n’empêche que ça peut rameter du monde.

Je ne suis évidemment pas contre que les marques qui font de leur spa un vecteur de communication (et probablement un joli moyen d’attirer de nouvelles clientes). Seulement parfois, il serait de bon ton de prendre les remarques des clientes en compte pour améliorer les produits au lieu de dépenser de l’énergie à communiquer autour d’un Spa qui n’a pas forcément lieu d’être (à mon humble avis). (Sauras-tu trouver de qui je parle ?).

D’ailleurs, si ça vous intéresse, vous trouverez peut-être un spa (marque ou non) sur ces offres de spa.*

*lien sponsorisé.

Beauté addict, ou l’art d’acheter des produits dont on a pas besoin

En rentrant chez Lush lundi, je me suis retrouvée telle une enfant dans un magasin de jouet : je voulais TOUT, parce que c’est beau et que ça sent bon. J’ai beau râler que leur naturel n’est que marketing, qu’ils ne répondent pas à mes mails, je suis atteinte : leurs packagings ont raison de moi.

Non mais sérieusement, tu résistes à la tulipe moussante pour le bain ? Et encore, je ne t’ai pas montré la fée !

Il y a des tas de produits inutiles (ou du moins dont je n’aurais pas pensé en avoir un jour besoin) qui ont depuis peu rejoints ma salle de bain. Portraits des emcombrants.

L’après-shampoing corporel : le WTF de la semaine

Intriguée par une texture qui ne ressemblait ni à du gel douche, ni un quelconque savon, j’ai retourné le pot dans tous les sens pour avoir une indication sur sa fonction. La vendeuse m’a alors secouru en m’expliquant que c’est comme un après shampoing, mais pour le corps. En gros, c’est une crème à appliquer sous la douche pour hydrater, sauf qu’il faut la rincer. Je l’ai remercier gentiment tout en m’interrogeant « y a vraiment des gens qui achètent ça ? ». La fourbe m’en a donné un échantillon et j’ai maintenant envie d’acquérir ce bidule au modique prix de 29.90€. Ca sent bon, ça laisse la peau douce et c’est moins contraignant que de la crème corporelle à masser. Je suis perdue.

La konjac, la fonction de gant de toilette en 3 fois plus cher

Je n’y reviens pas, j’adore cette éponge (quoique j’ai des petits soucis de peau qui pèle en ce moment, je me demande si ça ne vient pas de son utilisation… wait and see !). N’empêche, elle fait plus ou moins le même boulot que mon gant de toilette en plus pratique et plus doux.

Les palettes 88 couleurs

Quantité pour un prix ridicule = envie

Depuis que je suis blogueuse, je rêve d’une palette de ce genre. J’ai toujours réfréné mon envie parce que bon, dans ces 88 couleurs, combien va-t-on réellement utiliser ? J’essaie d’être raisonnable mais je dois avouer que depuis ce matin, je cherche des swatch et review de ce genre de palettes…

La brosse rotative, celle qui t’arrache la peau avec une utilisation trop intensive

160€ tout de même.

Depuis que mon amoureux est en possession de son dupe Cosmence, j’en veux une. C’est ridicule : j’ai la peau sèche et sensible, que ferais-je de ce joujou ? Bah oui, c’est une envie débile mais je lui piquerais bien de temps en temps (je ne m’y risque pas, je tiens trop à ma tête !).

Et vous alors, des envies insatiables mais très fortement inutiles ?

 

Ces services clients qui…ne répondent jamais

Je suis une cliente exigente, je le reconnais. Même quand je suis satisfaite, il m’arrive d’envoyer des mails au service client d’une marque pour poser une question, éclaircir un point ou même demander des infos sur des produits ou des ingrédients. Y en a qui (en gros) de s’adresser ailleurs, y en qui sont très très sympas (rarement des marques françaises), y en qui répondent pas du tout.

Liste non exhaustive

Oui Galénic, je parle de toi. Je suis très fan de leurs produits (vu le nombre de revues sur ce blog, vous l’aurez deviné) mais beaucoup moins de leur service client. J’ai envoyé un premier mail au mois de décembre à propos d’un ingrédient (le phénoxyethanol, vous vous en doutez !) : je voulais quelques précisions sur la présence de cet ingrédient dans leurs produits et s’ils en produisaient sans. Silence radio. Autre mail la semaine dernière, sur les mêmes préoccupations et une demande de conseil pour ma peau déshydratée, toujours rien. Autant vous dire que je suis extrêmement déçue de ce manque de professionnalisme. J’apprécie énormément la marque mais ce silence concernant les préoccupations des clients me laissent perplexe et relativement mécontente. J’en arrive même à bouder la marque, pour vous dire…

Et Lush… qu’en dire ? En feuilletant le Lush Times, la jeune naïve que je suis s’est étonnée de trouver plusieurs ingrédients douteux dans certains de leurs savons et shampoings. Du paraben (désigné par son autre nom, vous vous en doutez) et du SLS notamment. Je leur envoie ma demande par mail mi-décembre. Je soir même, gentil réponse me disant que pour une telle question, mieux vaut me téléphoner ; je donne mon numéro de téléphone et puis silence. Relance de ma part mi-janvier, re mail gentil où la personne m’explique qu’elle m’appelle le lendemain et re-silence. Bon, j’exagère : j’ai tout de même reçu un appel téléphonique où la personne s’excusait de ne pas m’avoir rappelé plus tôt et m’avouait ne pas avoir le temps… qu’elle me rappellerait la semaine d’après. Vous vous en douter, plus de nouvelles.

Thémis… marque bio découverte la semaine dernière, mail enthousiaste pour leur demander un renseignement sur leurs produits mais aucune réponse. Chouette.

Je ne demande pas grand chose, deux lignes me suffisent. Histoire de dire qu’on a répondu à ma demande quoi… Ce genre de comportement donne une très mauvaise image de la marque ce qui ne leur sied pas. C’est franchement dommage parce que je suis une personne qui apprécie ces marques mais qui est déçue de leur comportement peu professionnelle. Si ces marques ne peuvent pas faire face aux mails, alors qu’elles n’indiquent pas leur adresse mail en contact ! Qu’elles mettent un numéro de téléphone ou une adresse postale !

Et vous, des déceptions aussi de ce coté là ?

Quels produits Lush valent (vraiment) le coût/coup ?

Lush et moi, c’est une histoire qui dure depuis 6 ans. J’ai eu la chance d’avoir un Lush à quelques kilomètres (et en passant la frontière) de chez moi bien avant toute la folie autour de la marque.

Autant te dire qu’en autant d’années, j’ai pu en tester des produits de la marque. J’en ai adoré, j’en ai détesté et puis j’en ai surtout acheté qui n’ont eu aucun effets.

Les must :

Copacabana - 10,25€ les 90g

Je l’aime ! Il hydrate la peau en l’exfoliant en douceur, et il a une odeur divine ! En plus, la compo est hyper clean : pas de conservateurs, pas de SLS, que des ingrédients naturels. Je recommande très fortement.

Gommage Ouh la mentheuse - 9,25€ les 25g

Peu de marques font des gommages spéciales lèvres mais Lush a eu la bonne idée de vendre un gommage… comestible. Il peut paraître cher au premier abord : que nenni ! Je l’ai acheté il y a deux ans, j’en ai toujours dans le pot (bon, j’en fait pas hyper souvent non plus). Odeur agréable, efficacité redoutable et ingrédients naturels : j’adhère.

Crème Doigts de Fée - 9,95€ les 50g

Alors cette crème est la meilleure du monde. Pas moins ! Elle est recommandée pour assouplir les cuticules et les zones sèches du corps. Elle est merveilleuse pour les pieds : elle hydrate et nourrit intensément. D’ailleurs, comme indique le site, il n’en faut qu’une toute petite quantité : le pot dure trèèèèès longtemps ! A comparer, ce petit pot est bien plus économique que le tube de crème Mixa ou autre marque de GMS.

Les peut-mieux-faire :

Jasmine Hair'oïne - 20,95€ les 250g

Bonne odeur. Consistance sympa. Et ça s’arrête là : je n’ai pas vu de grande différence au niveau du démêlage, ni au niveau de la brillance. En plus, il m’avait été vendu pour réparer les cheveux secs, alors vous imaginez un peu ma déception ! Gros bémol : son prix ! Le pot part très vite, surtout quand on a des cheveux longs, donc le soin revient vite trèèèèès cher à la pose !

Au pays de Candy - 5,15€ les 100g

Je suis dingue de son odeur, et la mousse dans la baignoire, j’adore ! Alors pour l’avoir mis dans cette catégorie peut-mieux-faire ? Pour son prix, évidemment. J’aime Lush, j’aime les bains (de temps en temps) mais bon, 5€ le bain, faut pas exagérer. Je n’aime pas voir mes sous partir dans le syphon…

Les décevants :

Coeur tendre - 7,95€ les 30g

Je m’en suis enduit le corps, une fois. Et j’ai cru vomir. J’exagère à peine : je ne supporte pas cette odeur de cacao, d’orange et tout le reste. Le pire, c’est que l’odeur imprègne tout : les vêtements, les draps,… Depuis, je FUIS ! (et pour ce qui est de l’hydratation, c’est pas mal. Sans plus).

Godiva - 8,95€ les 55g

C’est avec ce produit que je me suis définitivement fâchée avec Lush. Un shampoing censé être pour cheveux secs : je ris. Il m’a asséché les cheveux, les rendant comme de la paille. Évidemment, puisqu’il contient du SLS… enfin bref. J’étais fan de l’odeur (pas naturelle, soyons claires) mais cette histoire d’amour entre ce galet et moi est terminée.

Aromaco - 6,95€ les 100g

Là encore, une bonne idée apriori. Je l’ai utilisé pendant quelques semaines. Au début, pas mal et puis vint l’été. Le drame arriva : je puais. Oui, le mélange de transpiration et de déodorant était assez écoeurante. Dommage, parce qu’en parfum, j’adorais l’odeur !

Et vous déceptions / dévotions de produits Lush ?

Bouderie du jour : ces marques qui surfent sur le naturel (en ne l’étant PAS)

En cherchant un contour des yeux, je me suis aperçue que beaucoup de marques « classiques » de parapharmacie et de GMS avaient désormais inscrit sur leur emballage « sans parabens ». Un coup d’oeil aux compositions et me voilà mi figue – mi raisin.

(Photo empruntée à Beauté Blog)

Alors oui, les parabens sont radiés de la liste des ingrédients et… remplacés par du phenoxyethanol ou d’autres conservateurs, pas plus naturels que les parabens. Je n’entrerais pas dans le débat « pour ou contre », chacun a son avis et les études sont plutôt contradictoires. Seulement voilà, le coup du « je me met au vert » pour attirer les consommateurs, ça me gonfle. Sérieusement. C’est du marketing mais prendre les acheteurs pour des nouilles, j’en ai un peu ras-le-bol.

Tu vois ce shampoing Lush, Godiva, à l'odeur merveilleuse et pour cheveux secs ? Il contient du SLS !

D’autres marques plus vertes ne sont pas forcément plus exemptes de défauts. Lush, pour ne pas la nommer, ajoutent des parabens et du SLS (maaaaaaaaaaaaal !!!!!) dans leurs produits (pas tous, ne me lancez pas de pierres, Lush-addict !). Je leur ai d’ailleurs envoyé deux mails à ce propos, j’attends toujours leur appel. Mais ils m’ont joint pour me dire qu’ils n’avaient pas le temps mais qu’ils ne m’oubliaient pas. Je lance donc un appel : LUSH APPELLE-MOI !

Donc je lance un appel aux marques : STOP ! S’ils vous plaît, si vous ne pouvez pas vous passer de conservateurs, restez aux parabens ! Je suis allergique au phenoxyethanol et je veux continuer à pouvoir me tartiner de crème sans avoir l’impression d’avoir brulée au soleil !!!

Voilà, j’ai clamé haut et fort ma déception et je suis maintenant heureuse.

Mieux que Lush : Les essentiels (shampoing sans SLS inside)

Découverte par le Papa Noël qui avait déposé deux de leurs produits sous le sapin, je suis conquise.

La marque Les Essentiels est artisanale, made in France et issue d’une petite entreprise familiale. Tous leurs produits sont fabriqués à la main : bon point !

Aucun de leur produit n’est issu d’animaux (sauf la cire d’abeilles) : leurs ingrédients sont principalement des huiles végétales et essentielles.

Est-il utile de préciser que ce que j’ai pu tester ne contient pas de parabens ?

J’ai eu l’occasion de tester deux produits :

Le savon Thé Rouge (en rupture de stock sur le site) et

Le gommage Géranium Rosa au sucre

Autant vous dire que je suis conquise ! Le savon ne contient pas de SLS et sent délicieusement bon. Le mien est à base notamment de clou de girofle, d’orange, de patchouli et embaume particulièrement. Il laisse ma peau très très hydratée dû à l’huile d’abricot qu’il contient. J’ai eu l’occasion de sentir le Savon Réveille-toi ! à la menthe : il est parfait pour les matins difficiles. Leurs savons sont surgras et donc particulièrement conseillés pour les peaux sèches. Leur prix tourne aux alentours de 4.90€ pour les 100g (TRES raisonnable, lorsqu’on compare à Lush dont les prix sont identiques mais qui sont bourrés de cochonneries, j’y reviendrais !).

Le gommage est sucre sent VRAIMENT le géranium, j’ai hâte de le tester. 15€ les 200g.

En parcourant leur site, je suis tombée sur un shampoing solide (hii !), sans sulfate (hiiiii !). Dès ma prochaine commande (qui ne saurait tarder), je l’embarque. 9€ les 150g (en comparaison, les shampoings à la pièce de Lush coûtent 8€ les 55g et tiennent environ 4 mois à raison de 2 shampoings/semaine).

Je ne saurais que trop vous conseiller ce site, en particulier si vous appréciez Lush (les senteurs, la philosophie du naturel), si vous appréciez les produits naturels et/ou bio et si le Made In France vous plaît.

Je précise que je ne suis pas sponsorisée et que mon avis est totalement objectif. J’ai reçu ces cadeaux de la part d’un membre de ma famille et non de la marque.