LunaCopine, ma nouvelle pote.

Non mais ça y est, elle revient et elle nous pond un article avec un nom à coucher dehors. Et puis c’est quoi une Lunacopine ?

Il est très probable que c’est la phrase que vous vous êtes dites. Passons sur le titre (je suis friande des jeux de mots un peu débiles, vous l’aurez remarqué), et attardons nous sur la lunacopine.

Il y a quelques mois, je publiais l’article sur les cups en général et le mois dernier, un comparatif sur deux cups testés. La marque LunaCopine, ayant remarqué mon talent légendaire (heum heum), m’a fait parvenir leur modèle pour que je le teste. Et voici mon verdict.

J’ai pris la petite taille (pour celle qui n’ont pas eu d’enfants ou qui ont un flux pas très abondant). Elle a la même taille que les deux autres (femmecup et fleurcup) que j’ai pu testé : bref, pas de grosse surprise (et tant mieux !).

Des trois cups que j’ai pu testé, celle-ci se place au milieu niveau rigidité : il faut un coup de main pour la déplier mais elle ne posera pas de gros gros problèmes au débutantes.

Comme toujours avec les cups, il faut la placer correctement pour éviter les fuites (c’est mieux…). Rien à signaler avec celle-ci !

J’ai beaucoup apprécié la couleur (j’assume !) et surtout, la petite pochette trop mignonne fournie avec. Un gros plus : ce n’est pas toujours évident de trouver un endroit où la caser (j’ai déjà testé dans un gant de toilette : c’est très moche et ça prend une place pas possible !) donc la pochette fleurie fait son job. D’ailleurs, même pour la trimballer dans son sac incognito c’est top.

Bref, la LunaCopine a ma préférence. Elle est relativement souple sans l’être de trop, se place correctement et est toute mignonne. Deux points négatifs (tout de même, j’y arrive !) : elle est difficile à nettoyer avec ses rainures. Bon, il suffit de bien la savonner et ensuite de la plonger dans l’eau bouillante mais parfois, on a l’impression que les tâches ne s’enlèveront jamais. Pas top. Autre point négatif : son prix. Elle est vendue sur plusieurs sites en ligne (et non directement sur leur site, d’où le prix plus important à cause de la marge du distributeur… t’as vu comment j’applique mes cours de marketing !). Elle coûte 28€ (avec la petite pochette, tout de même !) : c’est vite amorti mais on n’a pas toujours envie « d’investir » sans une cup (disons qu’on est moins motivée que dans un rouge à lèvres Chanel !).

Et vous alors, vous avez fini par franchir le pas ? Elle vous botte cette cup ?

Publicités

Match de Cup : le comparatif

Suite à l’article où j’expliquais que la cup (la fameuse coupe menstruelle en langage francisé) avait à peu près changé ma vie, je continue sur ma lancée en vous proposant un comparatif de cup et quelques conseils pour la choisir correctement. En espérant que cet article vous passionne autant que le précédent !

Certaines diront qu’il faut choisir selon le critère de l’accouchement ou non, je suis partisane du choix selon le flux (ne part paaaaas !). A savoir que la cup peut recueillir bien plus qu’un tampon (trois fois plus pour être scientifiquement exacte). Toutefois, si vous ne vous sentez pas tout à fait à l’aise (surtout si c’est la première fois que vous franchissez le pas de la cup !) prenez la plus petite taille. Personnellement, je n’aurais jamais franchi le pas avec une cup plus grande parce qu’avouons le : quand on a une cup en main pour la première fois, on la trouve toujours trop grande (mais c’est faux hein, évidemment !).

J’ai testé deux cup, à prix très raisonnables (sachant qu’une cup peut vous tenir des années du moment que vous en prenez soin – c’est-à-dire stérilisation à chaque fin de cycle).

A gauche, Femmecup*. A droite, Fleurcup.

Les deux ont leurs points forts, mais l’une d’elle aura-t-elle ma préférence ? Si ce sont tous les deux des modèles similaires en terme de taille (petit modèle, en gros), elles différent sur certains points. (Je leur met des majuscules, tout à fait : ce sont leur p’tit nom et y a un lien affectif !).

Si elles sont semblables en forme (c’est des cups, ça va pas ressembler à une fourchette quoi), la seule différence est la couleur.

La Femmecup est transparente, graduée en ml (millilitres pour les fâchés des abréviations) tandis que la Fleurcup se décline en plusieurs couleurs sans graduation. J’ai préféré commencé par une cup « ludique » (c’est pourquoi je l’ai prise en rose), juste pour me familiariser un peu avec cet étrange objet. Mais c’est une question de gout : certaines préféreront la sobriété, l’autre le girly.

Avantage match : égalité.

La Fleurcup a été la première et si la première utilisation a été plutôt laborieuse, l’habitude a finit par faire de l’insertion quelque chose d’aussi naturel que de boire un thé (tu peux aussi remplacer ça par café/jus d’orange/vodka, à ta guise).

La Femmecup a un peu de mal à de déplier et sa prise en main a été un tout petit plus délicate. Pour parler cru, il faut bien la placer à l’entrée sinon les fuites sont à prévoir. Moi qui avait l’habitude de la Fleurcup, j’ai eu du mal à voir là où ça clochait : il suffisait juste de quelques centimètres pour tout changer (merci, ceci n’est pas le titre d’un film porno).

Avantage : Fleurcup pour les débutantes, égalité pour les confirmées.

Fleurcup est très rigide là où Femmecup est bien plus souple. J’ai une nette préférence pour la Femmecup que je trouve plus agréable.

Le silicone (médical pour les deux) est plus « doux » sur la Femmecup ce qui contribue à la rendre plus confortable. Je ne dis pas que la Fleurcup est désagréable mais on a tendance a plus « oublier » qu’on porte une cup avec la Femmecup.

Avantange : Femmecup.

En promotion, les Fleurcup sont à 14.99€. La Femmecup coûte 22€. Toutefois, la Femmecup est livrée avec une petite pochette pour la ranger, plus pratique que la Fleurcup qui arrive seule.

Avantage : Fleurcup.

Si elles ont toutes les deux des avantages ou inconvénients, je penche pour la Femmecup que je trouve plus confortable et pour moi, c’est primordial. La Fleurcup se défend très bien, son petit prix et sa facilité de prise en main en feront une parfaite alliée pour les débutantes tandis que la Femmecup est (à mon sens) plus à conseiller à celles qui ont l’habitude/qui sont plus à l’aise avec leur corps.

Liens utiles :

Commander Femmecup

Commander Fleurcup

Forum pour parler cup

Et vous, déjà franchis le pas ? Tentée ? Ou carrément dégoutée ?

*Produit offert pour test.

La cup en question

Aujourd’hui, nous allons parler pas glamour. Nous allons parler (enfin je vais vous parler quoi) menstruations. Ou appelons un chat un chat : nous allons parler de qui nous embête chaque mois : les règles.

Statistiquement, si tu viens ici, tu es une fille (ou alors tu es tombé sur ce site par hasard, reste on est sympa !). Tu es donc confronté à ce problème tous les mois et tu vas probablement le rester pendant un paquet d’années.

Moi, je faisais comme tout le monde : j’achetais mes protections à l’hyper du coin, je portais de la lingerie moche pendant une semaine et voilà. Et en surfant sur le net, j’ai découvert quelque chose qui m’a intrigué. Et ça ressemble à ça :

Fleurcup, fabrication en française !

Une cup. Il en existe un tas de modèles, taille, forme et couleur différente. Les filles ayant franchis le pas ne regrettaient pas alors je me suis lancée. Pourquoi ? Un tas de raisons. Les serviettes et tampons sont blanchis par des procédés et produits chimiques, notamment par du chlore. Moyen. C’est pas écolo non plus (dans une vie, une femme jette en moyenne 12000 tampons ou serviettes – bonjour l’impact sur la planète). Mais ce qui m’a convaincu, ce sont les avis des utilisatrices. Elles en étaient toutes ravies et la plupart oubliaient même leurs règles pendant cette période.

Au premier abord, ça paraît dégueu. Je n’ai pas peur de le dire : beaucoup sont rebutées. En fait, la cup s’insère comme un tampon, recueille le flux et se retire ensuite en appuyant à la base pour faire sortir l’air (parce que c’est comme une ventouse. Je vous ai perdu là ?). Il suffit de la rincer. Ce qui est merveilleux, c’est que si tu n’as pas beaucoup de flux, tu peux la garder 12h. Ultra pratique.

Ensuite, à al fin du cycle, il faut la stériliser avec de l’eau bouillante. C’est tout.

Pourquoi je te parle de ça ? J’ai hésité à publier cet article : les règles tout ça, c’est assez éloigné de l’univers de la beauté. Mais ce truc a limite changé ma vie (bon, j’exagère mais un peu seulement). Depuis que je l’ai, je ne la donnerais plus pour rien au monde, j’avais envie de te faire partager ce bon plan. C’est franchement confortable, plus besoin d’acheter de protections jetables, c’est écolo. Enfin tu l’auras compris, je suis super fan.

Son prix est assez élevé (enfin, c’est relatif). Elle coûte, selon les modèles, de 15 à 30€ environ. Moi j’ai pris la Fleurcup parce qu’elle est fabriquée en France, qu’elle est de plusieurs couleur (moi j’ai pris rose girly, pour éviter de me faire peur et d’effrayer chéri avec) et qu’elle est pas trop cher (17€ environ avec les frais de ports, arrivée en 2 jours chrono).

Il y a de bons comparatifs (et des avis d’utilisatrices) sur ce site.

Edit : on m’a signalé en commentaire qu’on pouvait en gagner ici !